NOUVELLES

Slovaquie: Victoire du parti de gauche SMER-SD aux élections législatives

10/03/2012 11:03 EST | Actualisé 10/05/2012 05:12 EDT

BRATISLAVA, Slovaquie - Les résultats préliminaires des élections législatives anticipées de samedi en Slovaquie prédisaient une victoire éclatante pour le parti social-démocrate SMER-SD de l'ex-premier ministre Robert Fico.

Avec les deux tiers des bureaux de vote dépouillés par le Bureau des statistiques samedi soir, le SMER-SD récoltait 46 pour cent des voix, soit l'équivalent de 86 sièges sur 150 au Parlement.

Cela signifie que M. Fico pourrait gouverner seul.

Considéré comme un leader populiste, le chef du SMER-SD a promis de maintenir les programmes sociaux offerts par l'État ainsi que d'augmenter les impôts des entreprises et ceux des mieux nantis.

Le gouvernement de centre-droit sortant, résultat d'une coalition formée par quatre partis, n'a obtenu que 48 sièges, conséquence de son implication dans un scandale de corruption ayant déchaîné la colère des électeurs slovaques.

En décembre, une série de documents basés sur des écoutes du service de renseignements slovaque avait été mis en ligne par une source anonyme.

Selon ce dossier baptisé «Gorille», un groupe financier privé aurait soudoyé des politiciens du gouvernement et de l'opposition en 2005 et 2006 afin de pouvoir profiter de grands projets de privatisation.

Un ancien ministre aurait touché l'équivalent de 13 millions $ pour son aide.

L'Union démocratique et chrétienne slovaque, le parti de la première ministre sortante, Iveta Radicova, a été durement touchée par ces allégations.

C'est lui qui était au pouvoir au moment des malversations rapportés et le premier ministre de l'époque, Mikulas Dzurinda, est maintenant le ministre des Affaires étrangères et le président du parti.

Le scandale a éclaté deux mois après que le gouvernement eut perdu un vote de confiance concernant le plan de sauvetage de la Grèce, ce qui a causé sa chute et entraîné la tenue d'élections législatives anticipées.

Vingt-six partis étaient dans la course pour le scrutin de samedi.

PLUS:pc