NOUVELLES

Skicross: le Canadien Nick Zoricic se tue après une chute en Suisse

10/03/2012 08:46 EST | Actualisé 10/05/2012 05:12 EDT

GRINDELWALD, Suisse - Le skieur canadien Nik Zoricic a perdu la vie samedi lors d'une compétition de skicross, à Grindelwald, en Suisse.

Il a été victime d'une grave chute lors de la quatrième manche de la ronde des 32. L'athlète de 29 ans a violemment frappé les filets de sécurité.

Il était inconscient lors de son transport à l'hôpital en hélicoptère.

Son décès a été constaté à son arrivée au centre hospitalier. Selon les informations communiquées par Canada Alpin, il est décédé d'un grave traumatisme neurologique.

«Le conseil d'administration travaillera de pair avec la Fédération suisse pour analyser l'incident et le niveau de sécurité de la piste, a déclaré la Fédération internationale de ski. Une enquête sera ouverte.

«Tous les experts se consulteront par rapport aux aspects techniques qui auraient pu avoir une incidence sur le déroulement de la course, et si des gens croient que des améliorations pourraient être apportés, elles le seront.»

Après l'incident, les organisateurs ont annulé toutes les épreuves de samedi et de dimanche.

«Nos pensées sont avec les parents et la famille de Nik, a mentionné le président de Canada Alpin, Max Gartner. Nik était un jeune skieur extrêmement talentueux et un athlète exceptionnel qui était très apprécié par ses coéquipiers et ses compétiteurs. Il va beaucoup nous manquer, tout comme au reste de la communauté du ski.

«Je crois par contre que c'est un événement assez isolé. Ça n'arrive pas souvent, mais c'est horrible. Nous considérons nos athlètes comme des membres de notre famille, alors une nouvelle comme celle-là est très difficile à prendre.»

Zoricic, originaire de Toronto, était sur le circuit de la Coupe du monde depuis trois ans.

«Nous sommes tous très tristes. C'est complètement invraisemblable, a dit Christoph Egger, président du comité organisateur de la course. Nous sommes une organisation expérimentée, mais malgré tout, le skicross est ultimement un sport où quatre skieurs bataillent pour remporter une course.

«Dans ce genre de circonstances, il y a toujours un risque de chute ou de blessure. Et depuis aujourd'hui, nous savons qu'il y a également un danger de mort.»

Zoricic est le deuxième skieur canadien à mourir en exerçant son sport depuis le début de l'année. En janvier, la skieuse Sarah Burke a été gravement blessée lors d'un entraînement en demi-lune en Utah. Elle est morte après avoir passé plusieurs jours dans le coma.

PLUS:pc