NOUVELLES

Kenya: une explosion dans une station d'autobus fait quatre morts et 40 blessés

10/03/2012 08:16 EST | Actualisé 10/05/2012 05:12 EDT

NAIROBI, Kenya - Des explosions dans l'une des principales stations d'autobus de Nairobi, la capitale du Kenya, ont fait au moins quatre morts et en ont blessé 40 autres samedi, ont indiqué les autorités.

Les sympathisants de l'insurrection associés à l'aile somalienne d'al-Qaïda ont été blâmés.

Des témoins ont dit avoir vu des gens lancer trois grenades en direction du terminal extérieur, a déclaré le policier Charles Owino. Ils se trouvaient dans une voiture en mouvement.

La ministre Esther Murugi, qui s'est exprimée après avoir visité l'hôpital principal de Nairobi, où les victimes ont été transportées, a déclaré que six des blessés avaient eu besoin de chirurgies d'urgence.

Plus tôt, un employé de la Croix-Rouge avait affirmé que 12 personnes se trouvaient dans un état critique.

Ces explosions s'inscrivent dans une série d'attaques faites avec de petites armes, des bombes et des grenades, et qui ont tué de nombreuses personnes depuis que le Kenya a envoyé des militaires en Somalie en octobre. Cette décision avait été prise après que des hommes armés de la Somalie se soient rendus en sol kenyan. L'aile somalienne d'al-Qaïda avait juré qu'elle se vengerait et avait incité les sympathisants à mener des attaques au Kenya.

«Plus vous nous attaquez, plus nous deviendrons agressifs», a déclaré le policier Owino.

Ruben Otsembo, un témoin, faisait le plein d'essence de sa motocyclette dans une station-service voisine quand un homme couvert de sang est arrivé à la course, criant qu'il y avait eu une explosion, avant de s'effondrer et de mourir devant lui. Un autre homme, blessé aux bras et aux jambes pendant qu'il achetait un billet d'autobus, a dit avoir entendu deux explosions.

«C'était la deuxième qui m'atteignait», a dit Frederick Shikutu, 36 ans, pendant qu'on le transportait dans une ambulance.

PLUS:pc