NOUVELLES

Algérie: Saïd Sadi cède la présidence du RCD à Mohcine Bélabès

10/03/2012 09:21 EST | Actualisé 10/05/2012 05:12 EDT

ALGIERS, Algeria - Saïd Sadi a cédé samedi la présidence du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), un mouvement qu'il avait fondé en 1989, à Mohcine Bélabès.

A l'issue du quatrième congrès du mouvement, les quelque 1.200 congressistes présents ont plébiscité dans un vote à main levée le jeune député d'Alger, âgé de 42 ans, qui succède ainsi à une figure de l'opposition algérienne à deux mois des élections législatives.

A l'ouverture des travaux du congrès vendredi, le Dr Sadi avait pris de court autant les congressistes que les observateurs politiques en annonçant sa décision de quitter la direction du parti pour y "rester désormais comme simple militant".

"Avec une conscience sereine et une peine confiance en l'avenir, je vous annonce ma décision de ne pas me représenter au poste de président du RCD", avait-il dit, expliquant que cette décision était motivée par le souci de favoriser l'émergence d'une nouvelle génération de militants.

"C'est parce que des générations ont étouffé d'autres générations que l'Algérie est aujourd'hui dans une impasse historique", avait-il ainsi argumenté. Agé de 64 ans, ce psychiatre de formation reste l'une des figures majeures de la classe politique algérienne apparue au lendemain de l'instauration du pluralisme politique en 1990, après trois décennies de parti unique. AP

xoao/mw

PLUS:pc