Thetford Mines réussit sa diversification économique

Publication: Mis à jour:
Thetford Mines est une ville de 25 700 habitants située à 240 kilomètres à l'est de Montréal. (Photo AFP)
Thetford Mines est une ville de 25 700 habitants située à 240 kilomètres à l'est de Montréal. (Photo AFP)

THETFORD MINES, 9 mars 2012 (AFP) - Le symbole est fort. Un centre de recherche spécialisé en "chimie verte" occupe le quartier général d'une ancienne mine canadienne, signe de la diversification de l'économie de l'ancienne capitale mondiale de l'amiante.

"On a commencé, deux amis, dans un local avec deux bureaux, sans ordinateur", blague David Berthiaume, 36 ans, patron d'Oleotek, un institut de recherche consacré au développement de produits industriels à partir d'huile végétale et de graisses animales, plutôt que de dérivés du pétrole.

Le centre mis sur pied il y a une dizaine d'années dans un cégep local a depuis migré dans des locaux spacieux adossés à une ancienne mine d'amiante de Thetford Mines, une des deux villes canadiennes, avec Asbestos, ayant jadis prospéré grâce à l'extraction de ce matériau controversé, banni en 2005 par l'Europe.

Depuis 25 ans, l'industrie de l'amiante, produit cancérigène utilisé dans le secteur de la construction pour sa résistance à la chaleur et au feu, a périclité, forçant les autorités de Thetford Mines, une ville de 25 700 habitants située à 240 kilomètres à l'est de Montréal, à adapter son modèle économique.

"Il y a eu une réflexion locale. On s'est dit: à part l'amiante, est-ce qu'il y a quelque chose que l'on peut développer ici?", explique M. Berthiaume, dont le centre de recherche a depuis accouché d'une première start-up, Innoltek.

Création d'emplois

Manufactures, entreprises de transport, projets touristiques, investissement dans l'éolien, nouveaux commerces et services, centre de recherche: la diversification économique de cette ville jadis mono-industrielle constellée de cratères et d'immenses talus de rejets miniers enneigés, a fait son petit bonhomme de chemin.

"En 20 ans, il s'est créé 1.000 emplois de plus qu'il ne s'en est perdu, mais ce ne sont pas les mêmes salaires", résume Luc Berthold, maire de Thetford Mines, où le salaire moyen était l'un des plus élevés au Canada dans les années 70, car le métier risqué de mineur était bien rémunéré.

"Les gens qui travaillaient dans le secteur minier avaient tous une formation, que ce soit ferblantier, mécanicien, soudeur, etc. Ça a été un bon bassin pour la création de nouvelles entreprises parce qu'il y avait une main-d'oeuvre spécialisée", précise Luc Rémillard, président de l'agence locale de développement économique.

Il n'y a pas de statistique publique sur le taux de chômage de la ville, mais celui de la région de Chaudières-Appalaches qui englobe Thetford Mines est de 5,7%, selon l'Institut québécois de la statistique. "Et nous sommes dans la très bonne moyenne régionale", souligne M. Rémillard.

Pour la première fois depuis 130 ans, le Canada ne produit pas d'amiante. La mine Jeffrey à Asbestos est actuellement fermée mais pourrait recevoir sous peu une garantie de prêts de 58 millions de dollars du gouvernement québécois qui lui permettrait de reprendre ses activités au printemps.

Après un éboulis, l'entreprise Lab Chrysotile a fermé en octobre sa mine "Lac d'amiante", près de Thetford Mines, déposé son bilan récemment et cherche un nouvel investisseur pour relancer les opérations.

Malgré le succès de la diversification de l'économie, les autorités de Thetford Mines tiennent mordicus à la relance de la mine Lac d'Amiante, qui employait 350 personnes.

"Remplacer 350 emplois par des PME ça prend du temps. La voie la plus facile pour maintenir notre économie active est de sauvegarder les opérations minières", souligne le maire. "Je n'ai pas de recette miracle. Ça fait cinq ans que l'on cherche une grosse entreprise pour créer 350-400 jobs ici, ça ne court pas les rues", dit-il.

Un texte de Guillaume LAVALLÉE

Sur le web

L'ex-capitale mondiale de l'amiante réussit sa diversification ...

Thetford Mines: diversification réussie - La Presse.ca

MRC des Appalaches - Québec

Thetford Mines

Comité de maximisation des retombées économiques – Parc des ...

Diversification économique : les intervenants se mobilisent ...

Desjardins - Caisse d'économie Vallée de l'Amiante - Accueil