Une erreur de 6 millions à la SAAQ

Publication: Mis à jour:
Le siège social de la Société de l'assurance automobile du Québec. (Photo SRC)
Le siège social de la Société de l'assurance automobile du Québec. (Photo SRC)

(Radio-Canada.ca) - Radio-Canada a appris que la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) a commis une erreur coûteuse reliée aux rentes résiduelles, qui la force à verser 6 millions de dollars à 700 accidentés de la route qui n'ont pas reçu toutes les indemnités auxquelles ils avaient droit.

Au Québec, 7000 accidentés aptes à retourner au travail touchent une rente résiduelle. Pour 1200 d'entre eux, la SAAQ a mal évalué les indemnités. En tout, 700 n'en ont pas reçu assez et 500 autres ont obtenu plus qu'il en fallait, soit 6 millions de trop.

L'erreur de la SAAQ a aussi des conséquences pour les 500 assurés qui ont reçu des indemnités en trop, puisque, après correction, leur revenu sera désormais réduit. Ils n'auront pas toutefois à rembourser l'argent qu'ils ont reçu en trop, par erreur.

Certaines de ces personnes ont profité des mauvaises évaluations de la SAAQ depuis plus de 20 ans.

Cet événement est exceptionnel, selon la directrice du contentieux à SAAQ, Dominique Pinaud. « Moi, ça fait 14 ans que je suis là, je n'ai jamais vu ça », dit-elle.

En septembre, le vérificateur général Michel Samson a découvert que la gestion à la SAAQ s'avérait chaotique. Il constatait notamment que la société ne vérifiait pas suffisamment les déclarations de ses clients et de ses fournisseurs.

Les libéraux et les péquistes disent s'interroger sur la gestion de la SAAQ depuis les constats du vérificateur. « Il y a là un problème sérieux de gestion d'administration publique. Les contribuables n'ont pas à en faire les frais », estime le député péquiste Nicolas Girard.

Depuis 2008, les tarifs et les primes augmentent sans cesse à la SAAQ. En trois ans, le coût du permis de conduire a doublé et le gouvernement a dû donner l'ordre aux dirigeants de mettre un terme aux bonis.

D'après les informations de Marie-Andrée Brassard.

Sur le web

Une erreur de 6 millions à la SAAQ

Que de chemin parcouru… pour l'immatriculer!

Inauguration des nouveaux bureaux de la SAAQ

Accident d'autocar: aucune poursuite possible

Tolérance zéro dès la mi-avril

La crainte d'être arrêté pour alcool au volant reste faible

Québec serre la vis aux jeunes conducteurs

Tolérance zéro pour les conducteurs de moins de 21 ans