NOUVELLES

Un rebelle sanguinaire d'Afrique centrale devient une vedette du Web

08/03/2012 07:32 EST | Actualisé 08/05/2012 05:12 EDT

KAMPALA, Ouganda - Joseph Kony vivait dans un relatif anonymat avant cette semaine, mais il est maintenant devenu une vedette sur Internet.

Une vidéo sur les atrocités commises par l'Armée de résistance du seigneur (Lord's Resistance Army, LRA) en Afrique centrale est devenue un phénomène viral sur le Web, suscitant des milliers de visionnements à l'heure au cours des derniers jours.

La campagne a été lancée par l'organisation Invisible Children pour sensibiliser le monde sur ce chef de milice sanguinaire recherché par la Cour pénale internationale et traqué par une centaine de soldats américains dans quatre pays d'Afrique centrale.

La vidéo de 30 minutes, publiée lundi, avait été vue plus de 32 millions de fois sur YouTube jeudi. Le film s'inscrit dans le cadre d'une campagne baptisée KONY 2012, dont l'objectif est de faire arrêter le chef de la LRA.

«Kony est un monstre. Il mérite d'être poursuivi et pendu», a déclaré le colonel Felix Kulayigye, porte-parole de l'armée ougandaise.

Le colonel Kulayigye a cependant indiqué que les forces de Joseph Kony, auparavant estimées à plusieurs milliers d'hommes, avaient été assez décimées pour que le chef rebelle ne soit plus considéré comme une menace pour la région. Parce qu'ils sont traqués, les combattants de la LRA se sont divisés en plus petits groupes qui peuvent se déplacer plus facilement, a-t-il indiqué.

Les experts estiment que la LRA ne compte plus que 250 combattants. Mais la milice continue d'enlever des enfants pour les forcer à devenir des soldats ou des esclaves sexuelles. Après avoir été chassés de l'Ouganda, les combattants de la LRA se sont regroupés en République démocratique du Congo, en République centrafricaine et au Soudan du Sud.

La milice de Joseph Kony est accusé d'avoir mutilé et tué des dizaines de milliers de personnes depuis 26 ans.

PLUS:pc