NOUVELLES

Nicolas Sarkozy affirme qu'il quittera la politique s'il n'est pas réélu

08/03/2012 02:34 EST | Actualisé 08/05/2012 05:12 EDT

PARIS - Le président français Nicolas Sarkozy mettra fin à sa carrière politique s'il ne parvient pas à être réélu à la tête de l'État, a-t-il déclaré jeudi.

Le président-candidat a annoncé qu'il ferait «autre chose» en cas de défaite électorale. Son principal adversaire, François Hollande, a déploré cette «exhibition personnelle», rappelant que c'était le sort du pays qui était en cause, et pas celui des candidats à l'Élysée.

«Je me battrai de toutes mes forces pour avoir votre confiance», a lancé Nicolas Sarkozy lors d'une entrevue sur RMC-Info/BFM-TV. «Mais si tel n'est pas votre choix, eh bien je m'inclinerai et c'est ainsi, et j'aurai fait une très belle vie politique.»

«Je m'inquiète de voir le programme du candidat socialiste qui ne prévoit aucune économie», a aussi déclaré M. Sarkozy au sujet de François Hollande qui, à deux mois de la présidentielle, reste en tête des intentions de vote. «Je m'inquiète de cette grande inexpérience dans une période si troublée», a-t-il ajouté à l'intention de l'ex-premier secrétaire du Parti socialiste, qui n'a jamais été ministre.

«Je me bats de toutes mes forces pour protéger la France, pour promouvoir la France forte, pour gagner cette élection», a assuré le chef de l'État. «Mais si les Français devaient ne pas me faire confiance, est-ce que vous croyez vraiment que je devrais continuer dans la vie politique? La réponse, c'est non», a tranché Nicolas Sarkozy.

«Ces carrières qui n'en finissent pas dans la vie politique, ça a quoi comme résultat? Ça empêche des jeunes de monter, ça fait des carrières où on s'habitue au pouvoir, ce qui est toujours une très mauvaise chose», a-t-il dit.

Un peu plus tôt, à une auditrice qui lui avait demandé s'il abandonnerait la vie politique en cas de défaite, il avait répondu «oui». «Je ferai autre chose», avait-il ajouté.

PLUS:pc