NOUVELLES

C.-B.: il n'y aura pas de débrayage des enseignants la semaine prochaine

08/03/2012 02:32 EST | Actualisé 08/05/2012 05:12 EDT

VANCOUVER - Les quelques conseils scolaires de la Colombie-Britannique qui ne seront pas en semaine de relâche, lundi prochain, n'auront pas à craindre un débrayage des enseignants du secteur public.

La présidente de la B.C. Teachers' Federation (BCTF), Susan Lambert, a indiqué jeudi que le syndicat avait reporté la tenue d'un vote de ses 41 000 membres sur les prochains moyens de pression à adopter dans ce conflit de travail.

Ce vote aurait pu donner le feu vert à une grève d'un jour qui aurait pu être déclenchée dès lundi. Mais Mme Lambert a expliqué que l'assemblée générale annuelle de la Fédération doit avoir lieu la fin de semaine du 17 mars, et que le comité exécutif a donc décidé de «garder le cap» au moins jusqu'à la semaine du 19.

Et selon Mme Lambert, un avis serait émis 48 heures avant tout changement dans la position syndicale.

Le ministre de l'Éducation, George Abbott, s'est réjoui de cette décision syndicale. Il espère maintenant que le projet de loi 22, qui imposerait une période d'apaisement de six mois, devrait être adopté d'ici le vendredi 16 — juste avant la semaine du 19 mars.

Les enseignants de la province étaient de retour en classe jeudi après trois jours de grève pour protester contre ce projet de loi qui leur enlèverait le droit de grève et imposerait d'importantes pénalités aux professeurs et au syndicat si la loi était violée.

PLUS:pc