NOUVELLES

Adam Scott et Jason Dufner à égalité en tête au Championnat Cadillac

08/03/2012 07:54 EST | Actualisé 08/05/2012 05:12 EDT

DORAL, États-Unis - À seulement sa sixième ronde de la saison, Adam Scott a été confronté à un bon test et s'en est brillamment sorti, jeudi à Doral.

Lors d'une journée très venteuse au TPC Blue Monster, Scott a gardé la balle en jeu puis a gardé le cap vers un 66, six coups sous la normale, se plaçant à égalité en tête avec Jason Dufner au Championnat Cadillac.

Scott a réussi un aigle dès le premier trou et a signé deux normales peu faciles. Son seul boguey est survenu au sixième trou: après y être sorti d'une fosse de sable, il a raté un roulé de quatre pieds qui lui aurait donné la normale.

«Quand vous êtes dans l'allée avec des conditions comme ça, vous avez la chance de placer votre balle près de la coupe, a dit Scott. Si vous êtes dans l'herbe longue, c'est très difficile juste de l'envoyer sur le vert. J'ai tiré profit de mes bons coups en début de ronde, puis j'ai bataillé par la suite.»

Charl Schwartzel et Thomas Bjorn sont à égalité au troisième rang à 68, tandis que le groupe à 69 inclut notamment Keegan Bradley et Steve Stricker. Ce dernier était à égalité au sommet après 12 trous, mais il a perdu trois coups dans sa dernière heure de jeu.

Tiger Woods a signé un aigle dès le premier trou, mais il a raté de peu des allées et a eu des ennuis avec le vent. Il a conclu sa ronde avec un boguey au 18e, jouant 72.

Rory McIlroy, qui dispute un premier tournoi comme numéro un au monde, est venu près deux fois d'envoyer sa balle dans l'eau, en route vers une carte de 73. Seulement une douzaine de golfeurs ont fait mieux que 70.

Sergio Garcia était à un coup de la tête après 12 trous, puis tout s'est écroulé. Durant le reste de sa journée, il n'a pas logé la balle dans l'allée et n'a pas inscrit de normale; après cinq bogueys de suite, il a envoyé deux fois sa balle dans l'eau au 18e, où il a commis un triple boguey pour finalement jouer 75.

Dufner a inscrit un boguey au 18e, mais dans son cas c'était en milieu de parcours. Le vent lui a été favorable en deuxième moitié de ronde.

Woods revendique deux aigles de suite, mais quatre jours les séparent (c'est avec un aigle qu'il a terminé la Classique Honda). Les choses se sont compliquées après son premier trou, jeudi.

«La journée a été difficile, on ne peut pas le nier, a dit Woods. Le vent déplaçait la balle sur les verts, ce qui fait que la ronde est devenue tout un défi.»

PLUS:pc