NOUVELLES

Un vétéran demande à Stephen Harper d'ouvrir une enquête sur un tribunal d'appel

07/03/2012 09:29 EST | Actualisé 07/05/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Un membre de longue date du Tribunal des anciens combattants (révision et appel) a demandé mercredi au premier ministre Stephen Harper d'ouvrir une enquête sur la façon dont est administré l'organisme fédéral.

Des extraits de la lettre d'Harold Leduc ont été lus par l'opposition à la Chambre des communes mercredi.

Le porte-parole du Nouveau Parti démocratique (NPD) pour les vétérans, Peter Stoffer, a déclaré que les deux violations de la vie privée dont avait été victime M. Leduc équivalaient à une campagne de salissage express.

Dans les deux cas, le diagnostic de stress post-traumatique de l'ancien soldat avait été révélé au personnel du Tribunal.

Harold Leduc, qui a servi plus de 20 ans dans les forces armées canadiennes et terminé sa carrière avec le grade d'adjudant, soutient qu'on a porté atteinte à sa réputation parce qu'il se rangeait trop souvent du côté des vétérans lorsqu'il révisait leur dossier.

Depuis que son cas a été rendu public, d'autres ex-militaires ont affirmé avoir été traités de manière irrespectueuse par le Tribunal de 24 membres, qui constitue le dernier recours pour les vétérans qui ne sont pas satisfaits des décisions prises par les fonctionnaires fédéraux au sujet de leurs prestations.

Le président du Tribunal, John Larlee, avait refusé de répondre aux questions concernant les allégations d'Harold Leduc lors de son passage, mardi, devant le Comité des anciens combattants de la Chambre des communes.

Le ministre des Anciens Combattants, Steve Blaney, a défendu mercredi le Tribunal et rejeté l'idée de lancer une investigation en faisant valoir que les règles régissant la vie privée au sein de son ministère avaient déjà été resserrées à la suite d'un autre incident survenu en 2006.

Mardi, le NPD avait carrément demandé l'abolition du Tribunal, soutenant que son budget annuel de 11 millions $ pouvait être utilisé pour créer un meilleur système pour les vétérans ayant des problèmes avec leurs allocations.

PLUS:pc