Huffpost Canada Quebec qc

Rue Sainte-Catherine : le quart des commerces enfreint la loi 101

Publication: Mis à jour:
26 % des commerces de la rue Sainte-Catherine enfreignent la loi 101. (Photo SRC)
26 % des commerces de la rue Sainte-Catherine enfreignent la loi 101. (Photo SRC)

(Radio-Canada.ca) _ Une compilation réalisée par Radio-Canada sur la principale artère commerciale de Montréal, entre les rues Papineau et Atwater, révèle que 26 % des raisons sociales en anglais ne présentent pas de descriptif en français, ce qui contrevient à la Charte de la langue française.

L'Office québécois de la langue française (OQLF) reconnaît le problème et admet que le nombre de plaintes à ce chapitre a augmenté de 25 % en 2011. Une campagne de sensibilisation auprès des entreprises est en cours, une méthode que l'OQLF juge plus efficace que les sanctions.

Davide Gentile présente la situation et recueille l'opinion de Montréalais sur l'affichage en français sur Sainte-Catherine :

De son côté, le Parti québécois voit dans ces données un exemple de l'anglicisation du centre-ville et du laisser-faire du gouvernement. Il estime que l'OQLF manque de ressources.

Par ailleurs, l'Office québécois de la langue française prépare actuellement un nouveau portrait linguistique de la région de Montréal, qui devrait être présenté plus tard cette année.

Pour connaître les statistiques concernant les commerces de la rue Sainte-Catherine et pour découvrir l'artère montréalaise d'hier à aujourd'hui, consultez ce tableau interactif.

Visionner le topo.