Parc olympique: les travaux dureront encore quelques semaines

Publication: Mis à jour:
PARC OLYMPIQUE TRAVAUX
Le stade Olympique de Montréal. (Shutterstock) | Shutterstock

MONTRÉAL - Les travaux rendus nécessaires à la suite de l'effondrement d'une dalle de béton au Parc olympique dureront encore quelques semaines, selon ce qu'a indiqué mercredi le président-directeur général de la Régie des installations olympiques (RIO), David Heurtel.

«La priorité, c'est de sécuriser le site, a-t-il précisé. La première chose que nous devons faire et que nous faisons depuis l'incident de dimanche, c'est de retirer la terre accumulée en surface.»

M. Heurtel estime que ce sont de 400 à 450 mètres cubes de terre qui devront être retirés du lieu de l'effondrement.

«Cette partie du travail devrait pouvoir s'accélérer, a-t-il ajouté. On espère réduire cette quantité à près du tiers d'ici les 24 prochaines heures.»

En parallèle, il faut également sécuriser la dalle de béton sur laquelle la première dalle s'est affaissée.

«(Mercredi), nous avons installé quatre vérins hydrauliques sous une poutre principale afin de nous permettre de renforcer cette seconde dalle. Nous allons, d'ici les 24 à 48 prochaines heures, ajouter des vérins afin de renforcer les poutres secondaires, toujours dans l'objectif de sécuriser le site qui a été endommagé par l'effondrement de la première dalle.»

Finalement, en raison du temps doux, un système d'évacuation des eaux devra être installé.

«Ce système nous permettra de réduire les conséquences néfastes que pourraient avoir l'eau et le réchauffement des prochaines heures sur le travail effectué sur le site.»

Cause toujours inconnue

L'enquête, toujours en cours, n'a pas encore permis de déterminer ce qui a causé cet effondrement. Une fois le site sécurisé, la Régie des installations olympiques conduira sa propre enquête, a indiqué M. Heurtel, qui n'a pas voulu commenter l'enquête de la CSST, ni se prononcer sur les retards possibles aux travaux d'agrandissement du stade Saputo.

«Nous, on parle du périmètre de l'incident, le stade Saputo, c'est à côté», a noté M. Heurtel, qui a invité les journalistes à contacter les dirigeants du stade pour avoir plus de détails. Un porte-parole de l'Impact de Montréal a indiqué que les travaux se déroulent sans retour depuis le début de la semaine.

Une dalle de béton de huit mètres par 12 mètres s'était détachée du plafond d'un stationnement souterrain des installations du Parc olympique, dimanche après-midi, à Montréal.

M. Heurtel a tenu à rappeler que le Stade olympique, le centre sportif, le biodôme, le cinéma et l'aréna Maurice-Richard demeurent ouverts pendant les travaux. Mardi, il avait rappelé qu'une inspection complète et indépendante des installations olympiques, réalisée en 2009 par la firme Dessau, avait révélé que les structures et les équipements étaient en bon état et qu'il n'y a donc pas de danger pour les utilisateurs.