NOUVELLES

Un proche d'Ariel Sharon affirme qu'il ne voudrait pas être maintenu en vie

06/03/2012 11:48 EST | Actualisé 06/05/2012 05:12 EDT

JERUSALEM, Israël - Un proche adjoint de l'ancien premier ministre israélien Ariel Sharon, plongé dans le coma depuis plusieurs années, a affirmé mardi que celui-ci n'aurait pas voulu être maintenu en vie artificiellement.

M. Sharon, âgé de 84 ans, a dirigé le gouvernement d'Israël entre 2001 et 2006, lorsqu'il a subi un accident vasculaire cérébral. Il est depuis dans le coma, maintenu en vie par un respirateur dans un hôpital israélien.

Raanan Gissin, qui a longtemps été le porte-parole et le confident de M. Sharon, a soutenu que s'il avait pu parler, son ancien patron aurait «demandé d'en finir». Il a dit que «connaissant l'homme, il ne voudrait pas vivre de cette façon».

Général dans l'armée israélienne, Ariel Sharon s'est battu dans trois guerres avant de faire le saut en politique.

Longtemps partisan de la ligne dure, Ariel Sharon a stupéfait les Israéliens en 2005 lorsqu'il a unilatéralement décidé de retirer les troupes et les colons de la bande de Gaza, après 38 ans d'occupation militaire.

PLUS:pc