Sarah Palin n'exclut pas d'être candidate à la présidentielle de 2016

Sarah Palin

Première Publication: 6/03/2012 21:14 Mis à jour: 6/03/2012 21:42

ANCHORAGE, 7 mars 2012 (AFP) - Sarah Palin, ancienne candidate à la vice-présidence des Etats-Unis, n'a pas exclu mardi d'être candidate à la Maison Blanche lors de la présidentielle de 2016, affirmant que "tout est possible dans la vie".

L'idole des ultraconservateurs américains, qui a renoncé en octobre dernier à solliciter l'investiture républicaine en vue de la présidentielle de novembre 2012, a déclaré à la chaîne de télévision CNN qu'une candidature Palin n'était pas exclue à la présidentielle suivante, qui sera organisée quatre ans plus tard.

"Tout est possible dans cette vie, dans ce monde", a déclaré Mme Palin, qui venait de voter lors de la primaire républicaine organisée dans son fief de Wasilla, en Alaska.

"Tout est possible quand on est Américain. Et je n'écarte aucune idée ni aucun projet", a-t-elle déclaré. "J'étudierai sérieusement tout projet que je pourrai mener à bien pour aider notre pays, pour remettre les choses sur la bonne voie. Notre économie, notre politique étrangère..."

Mme Palin a également été interrogée sur la possibilité que la course qui se déroule actuellement au sein du parti républicain débouche sur un blocage lors de la convention prévue fin août, au cas où aucun des quatre candidats encore en lice n'obtiendrait une majorité.

Dans ce cas de figure, Mme Palin a indiqué qu'elle ne s'opposerait pas à ce que son nom soit proposé pour débloquer la convention, ce qui pourrait faire d'elle la candidate à la présidentielle du 6 novembre face au démocrate Barack Obama.

"Tout est possible", a-t-elle répété. "Je ne ferme aucune porte qui pourrait éventuellement s'ouvrir (...) Je prévois de me rendre à la convention".

Mme Palin, 48 ans, n'a pas voulu dire pour lequel des quatre candidats républicains (Mitt Romney, Rick Santorum, Ron Paul, Newt Gingrich) elle avait voté lors du scrutin organisé mardi dans son Etat. Elle a simplement estimé que n'importe lequel de ces quatre candidats ferait un meilleur président que Barack Obama.

SUIVRE LE Québec

Publié par Geoffrey Dirat  |