NOUVELLES

Nissan, Fiat, Ford et Ferrari lancent de nouvelles voitures au Salon de Genève

06/03/2012 09:33 EST | Actualisé 06/05/2012 05:12 EDT

GENÈVE - Plusieurs constructeurs automobiles — notamment Nissan, Fiat, Ford et Ferrari — ont lancé de nouveaux modèles à l'occasion du Salon de l'automobile de Genève, qui s'est ouvert mardi en Suisse.

Le constructeur japonais Nissan a ainsi annoncé la production d'une nouvelle voiture au Royaume-Uni. L'investissement de près de 200 millions $ US permettra la production de la voiture Invitation, qui rivalisera en Europe avec la Fiesta de Ford et la Polo de Volkswagen.

Quelque 400 emplois seront créés à son usine britannique de Sunderland, dans le nord du pays, portant le total à 6000, un nombre sans précédent. Nissan estime que le projet se traduira par la création de 2000 nouveaux emplois dans l'industrie automobile.

Le gouvernement britannique a consenti un prêt d'un peu moins de 15 millions $ US pour financer le projet.

Pour sa part, l'italienne Fiat a présenté la voiture familiale 500L, pour profiter de la popularité de son modèle 500 à deux portes. Fiat a expliqué que le nouveau modèle à quatre portes, qui sera offert des deux côtés de l'Atlantique, s'adresse aux clients qui recherchent une voiture qui offre à la fois style et économies de carburant.

Un autre constructeur italien, Ferrari, a fait saliver les visiteurs avec sa F-12 Berlinetta, une voiture plus puissante mais moins énergivore que les modèles précédents. Le président de Ferrari, Luca Cordero di Montezemolo, a expliqué que le moteur V-12 est plus puissant mais moins lourd que les modèles V-12 antérieurs, en raison des nouveaux alliages métalliques et de l'architecture «complètement repensée» qui ont été utilisés.

Il s'agirait de la voiture de série la plus puissante jamais produite par Ferrari. Son moteur de 740 chevaux pourrait la propulser à 200 kilomètres/heure en seulement 8,5 secondes.

Par ailleurs, le directeur des activités de Ford en Europe, Stephen Odell, a demandé aux dirigeants de cesser d'intérférer avec les fermetures d'usines rendues nécessaires, selon lui, par un recul de la demande.

Il a aussi critiqué le «déséquilibre» de l'accord de libre-échange conclu entre l'Europe et la Corée du Sud, qui verrait sept fois plus de voitures arriver en Europe de Corée du Sud que de voitures européennes prendre le chemin de ce pays. M. Odell a dit espérer que la même situation ne se reproduira pas avec l'accord sur le point d'être conclu avec l'Inde.

Ford a profité du Salon de l'auto de Genève pour présenter la B-Max, une petite voiture qui sera disponible dès la fin de l'année mais qui sera distribuée exclusivement en Europe.

PLUS:pc