NOUVELLES

Le guitariste de Tragically Hip est touché de voir une rue au nom du groupe

06/03/2012 10:00 EST | Actualisé 06/05/2012 05:12 EDT

TORONTO - Le guitariste du groupe Tragically Hip, Paul Langlois, est touché par l'honneur que lui a fait la ville ontarienne de Kingston, où il habite, en nommant une rue en l'honneur de son groupe.

Il admet cependant ressentir une certaine gêne à ce sujet.

Le conseil de ville de Kingston a décidé par vote, le mois dernier, de renommer «Tragically Hip Way» une partie de la rue Barrack, au centre-ville. Langlois emprunte cette rue chaque jour de sorte qu'il trouve la situation un peu étrange.

Le musicien n'ignore pas non plus que la décision n'a pas fait l'unanimité dans la communauté.

L'idée d'honorer le groupe gagnant de 14 Juno a en effet été sujet de débats, certains jugeant que la ville devrait plutôt souligner son histoire militaire plutôt qu'honorer un groupe rock.

Langlois n'a rencontré aucune opposition parmi les gens avec qui il a personnellement discuté, mais il admet avoir lu des lettres enflammées dans le courrier du lecteur du journal local.

«L'une d'entre elles disait: "Qu'est-ce qui arrivera si l'un de ces gars devient fou et commence à tirer sur des gens ou quelque chose du genre?" C'est un bon point. Je sais que cela n'arrivera pas, mais comment ce gars (...) peut-il le savoir?», raconte-t-il en riant.

Le groupe s'est récemment réuni à Toronto pour commencer à travailler sur un nouvel album, produit par Gavin Brown (Three Days Grace, Billy Talent). Langlois affirme que 10 des 13 nouvelles pièces ont été enregistrées de sorte que le groupe était à l'avance sur son horaire, lundi. Il espère une parution «vers la fin de l'été», précisant que rien n'est coulé dans le béton pour le moment.

PLUS:pc