NOUVELLES

Le gouvernement et les athlètes rejettent l'avis sur la poignée de main

06/03/2012 11:39 EST | Actualisé 06/05/2012 05:12 EDT

LONDRES - Le gouvernement britannique a rejeté un avis du médecin en chef de l'équipe olympique selon lequel les athlètes devraient éviter de serrer les mains aux Jeux de Londres.

Le médecin en chef de l'Association olympique britannique a mentionné que les athlètes devraient éviter tout contact physique lorsqu'ils saluent leurs rivaux ou rencontrent des dignitaires aux jeux cet été, car cela pourrait propager les germes.

Le gouvernement britannique est toutefois perplexe face à cet avertissement du Dr. Ian McCurdie.

«Il va sans dire que nous devrions tous nous laver les mains régulièrement pour les garder propres et éviter la propagation des germes, a précisé le ministère de la santé dans un communiqué, mardi. Mais il n'y a aucune raison pour lesquelles les gens ne devraient pas se serrer la main lors des Jeux olympiques.»

Les athlètes britanniques sont également sceptiques.

Sur son compte Twitter, l'avironneur Zac Purchase, champion olympique, a révélé que cet avis semblait «ne servir à rien à moins qu'on ne désinfecte toutes les surfaces avec lesquelles on entre en contact.»

La triathlète Hollie Avil, qui a été contrainte de se retirer des Jeux de Pékin en 2008 après avoir attrapé un virus, a ironisé: «Peut-être ai-je trop serré de mains à Pékin.»

Lors d'une récente réunion d'information avec un petit groupe de journalistes, McCurdie a déclaré qu'une hygiène personnelle rigoureuse pourrait faire la différence entre le succès et l'échec.

Questionné à savoir si la traditionnelle salutation britannique de la poignée de main doit être limitée, McCurdie a répliqué: «Je pense que, dans des limites raisonnables, oui.»

McCurdie a ajouté que l'environnement du village olympique pourrait être très propice aux infections.

L'objectif minimum de la Grande-Bretagne est d'égaler sa quatrième place obtenue aux Jeux olympiques de Pékin il y a quatre ans quand elle a ramené 47 médailles.

PLUS:pc