NOUVELLES

Un Américain condamné à mort en Iran aura droit à un nouveau procès

05/03/2012 03:02 EST | Actualisé 05/05/2012 05:12 EDT

TÉHÉRAN, Iran - La Cour suprême iranienne a ordonné la tenue d'un nouveau procès pour un ancien soldat américain condamné à mort après avoir été reconnu coupable d'avoir travaillé pour la CIA, a annoncé une agence de presse iranienne lundi.

Le dossier a accru les tensions entre les États-Unis et l'Iran, au moment où Washington et ses alliés veulent adopter de nouvelles sanctions contre le programme nucléaire iranien, et où l'Iran menace de mener des représailles en cas d'attaque sur son sol.

Amir Hekmati, âgé de 28 ans, a été condamné à mort en janvier, devenant le premier Américain condamné à la peine capitale en Iran depuis la révolution islamique de 1979. Amir Hekmati est né en Arizona de parents d'origine iranienne.

L'Iran accuse l'ex-Marine d'avoir reçu un entraînement spécial lors de ses missions dans des bases américaines en Irak et en Afghanistan, avant d'être supposément envoyé en Iran pour une mission de renseignement.

En décembre, le gouvernement iranien a diffusé à la télévision nationale une vidéo où l'on voit Amir Hekmati livrer ce qui est présenté comme une confession. Il aurait avoué avoir fait partie d'un complot pour infiltrer l'agence iranienne de renseignement.

Le gouvernement américain et la famille de l'ancien soldat ont nié les accusations portées contre lui.

Lundi, l'agence semi-officielle Isna a affirmé qu'il y aurait un nouveau procès dans cette affaire.

«Il y a eu un appel sur le verdict. La Cour suprême a trouvé des lacunes dans le dossier et l'a renvoyé pour révision à une branche équivalente» du système judiciaire, a expliqué le procureur Gholam Hossein Mohseni Ejehei, cité par l'agence. Le texte ne donne pas plus de détails.

PLUS:pc