Huffpost Canada Quebec qc

Les partisans de Santorum font chauffer le téléphone avant le "Super mardi"

Publication: Mis à jour:
Les partisans de Rick Santorum multiplient les coups de téléphone pour mobiliser l'électorat (Getty/Archives)
Les partisans de Rick Santorum multiplient les coups de téléphone pour mobiliser l'électorat (Getty/Archives)

KNOXVILLE, 5 mars 2012 (AFP) - "Nous pouvons gagner!" s'exclame une militante. "Rick Santorum est un chic type!", crie une autre. Au centre d'appels de Knoxville, une vingtaine de militants multiplient les coups de téléphone pour mobiliser l'électorat républicain pour leur champion, à la veille des primaires du "Super mardi".

L'équipe de campagne de Rick Santorum pour le Tennessee a posé ses cartons dans la banlieue de Knoxville dans un immeuble de bureau sans charme, près de l'autoroute. A l'intérieur, une énorme banderole vous accueille: "Rick Santorum en avant! Le courage de se battre pour l'Amérique".

Des autocollants "Rick Santorum président" ont été collés par terre pour éviter de se prendre les pieds dans les nombreux fils de téléphone. Une télévision retransmet Fox News, des enfants jouent au carte, un adulte va acheter des pizzas: "Est-ce que ça vous va?". "Ouais!", répondent les militants avant de replonger le nez dans leur téléphone.

Dans tous les coins, accoudés à des tables blanches, des militants passent des coups de fil. Des étudiants, des mères de famille, des retraités et même des enfants, donnent un dernier coup de main dans un Etat où les sondages donnent Rick Santorum et Mitt Romney au coude à coude, en tête des intentions de vote.

Certains la jouent franc jeu: "Je vous appelle de la part de Rick Santorum". D'autres se font passer pour des sondeurs avant de révéler, dans un deuxième temps, le but véritable de leur appel.

Tous ont sous les yeux un condensé des qualités de leur poulain. "Rick Santorum a un très bon bilan en matière de baisse des impôts", "Rick Santorum a un très bon bilan en matière d'immigration illégale", "Il va travailler pour sécuriser nos frontières", font partie des arguments qu'il faut mettre en avant.

Par terre, un tract traîne, intitulé: "Ce que Mitt Romney ne veut surtout pas que vous lisiez", sur fond noir.

Couettes blondes et jupe longue bleue marine, Josie parle dans le combiné avec beaucoup d'assurance malgré ses douze ans. "Merci beaucoup de prendre part au vote, passez une bonne journée", dit-elle sans sourciller à un interlocuteur qu'elle ne connaît pas.

"Certains sont gentils, d'autres sont occupés", explique-t-elle à l'AFP avant d'être interrompu par Jackson, une petite tête blonde de dix ans, qui a quelque chose à dire à la presse: "C'est l'homme qui peut battre Obama", dit-il en parlant du candidat républicain dont il a le badge sur le coeur.

Robin Rose, une enseignante de 54 ans a plus d'expérience. "Les gens nous parlent beaucoup d'emploi, de création d'emplois", dit-elle avant de se reprendre: "mais ce qu'ils veulent tous, sans exception, c'est que Barack Obama quitte la Maison Blanche". Suit une description apocalyptique de l'Amérique d'Obama.

Au mur des classements rappellent jour par jour le nom du militant qui a appelé le plus de monde. "Celui qui passera le plus de coups de fils gagnera un blouson de la campagne" ou même une conversation au téléphone avec Rick Santorum "himself", dit une pancarte.

L'équipe est à l'oeuvre depuis une semaine. Ce matin, 2.571 coups de téléphone ont été passés aux électeurs déclarés républicains. "Près de 20.000 depuis huit jours", raconte John Parker, le militant qui gère ce centre et un autre, plus petit, situé à Johnson city.

"Nous menons une campagne personnelle. Avec des vrais gens qui parlent à des vrais gens. Nous ne misons pas sur les publicités à la télévision", dit-il en visant Mitt Romney et ses moyens financiers sans commune mesure. En oubliant de mentionner les millions que RickSantorum a lui aussi, dépensé dans des publicités politiques.

Sur le web

La nouvelle stratégie des Républicains est-elle de perdre en 2012?

Romney-Santorum, la bataille du "Super-Tuesday"

Présidentielle américaine Rick Santorum veut démarier 130.000 couples gay

Etats-Unis : c'est quoi le "Super Tuesday" ?

Etats-Unis: Mitt Romney regagne du terrain à la veille du "Super mardi"