Huffpost Canada Quebec qc

Jean Charest condamne le gouvernement fédéral concernant la santé et la justice

Publication: Mis à jour:
JEAN CHAREST
Jean Charest, a prévenu le gouvernement fédéral qu'il ne peut y aller de changements unilatéraux. (Photo Archives) | AP

TORONTO - La question des relations entre le gouvernement fédéral et les provinces a dominé, lundi, la visite du premier ministre Jean Charest en Ontario, ce dernier unissant sa voix à celle de son homologue ontarien, Dalton McGuinty, pour dénoncer l'attitude d'Ottawa dans ce dossier.

Lors d'une conférence de presse conjointe à Toronto, les deux premiers ministres provinciaux ont affirmé que le gouvernement conservateur prenait actuellement des décisions en santé et dans d'autres domaines sans consulter les provinces, ce qui leur faisait craindre le pire pour le budget que déposera le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, le 29 mars.

«Depuis quelques mois, nous avons été témoins d'une façon de faire qui nous inquiète et nous avons des raisons de croire que cela continuera avec le prochain budget fédéral», a déclaré M. Charest, qui a soutenu que le comportement d'Ottawa était «sans précédent» dans l'histoire du pays.

M. McGuinty a renchéri en qualifiant de «troublante» l'approche adoptée par le gouvernement fédéral dans ses rapports avec les provinces et en l'accusant d'avoir l'intention de réaliser des économies sur leurs dos.

«Nous percevons des signes qu'Ottawa entend équilibrer son budget en transférant des responsabilités aux provinces, ce qui serait une erreur», a-t-il affirmé, soulignant que le seul projet de loi sur la criminalité présenté par les conservateurs coûtera environ 1 milliard $ aux contribuables ontariens.

Les deux leaders ont réitéré la volonté des provinces de travailler de concert avec le gouvernement conservateur en ce qui a trait aux transferts fédéraux qu'elles reçoivent.

«Je crois que le message que nous voulons transmettre au gouvernement fédéral, c'est de prendre le téléphone et de nous appeler s'il y a quelque chose qui pourrait nous concerner dans le budget sur lequel il est en train de travailler afin que nous puissions être consultés», a indiqué le premier ministre ontarien.

Jean Charest avait déjà abordé le sujet des rapports entre pouvoir central et pouvoir provincial plus tôt lundi en se déclarant en faveur d'un plan national sur l'énergie mais seulement dans le cadre d'une initiative des provinces.

Il avait fait valoir que la juridiction provinciale dans ce domaine devait être respectée et que le gouvernement fédéral ne devait pas s'en mêler à moins d'y être invité.

Le premier ministre québécois s'était toutefois abstenu d'intervenir dans le débat qui oppose depuis quelques semaines l'Ontario et l'Alberta sur les sables bitumineux après que Dalton McGuinty eut affirmé que la forte valeur du «pétro-dollar» nuisait aux manufacturiers et exportateurs de sa province.

Ces commentaires ont choqué la première ministre albertaine, Alison Redford, qui a exigé des excuses de la part de M. McGuinty. Celui-ci a depuis nuancé ses propos, mais Mme Redford n'est toujours pas satisfaite. Elle soutient que toute l'économie canadienne, et plus particulièrement celle de l'Ontario, bénéficie de l'exploitation des sables bitumineux en Alberta.

Lundi matin, M. Charest avait également dénoncé les changements unilatéraux en matière de transferts aux provinces décrétés par le gouvernement fédéral dans une allocution prononcée devant le Canadian Club de Toronto, où il était de passage pour faire la promotion de son Plan Nord.

Sur le web

De passage à Toronto - Jean Charest rend visite à Dalton McGuinty

Accueil — Club canadien de Toronto

Allocution bilingue de L'honorable Jean Charest — Club canadien ...

Canadian Club of Toronto - Hon. Jean Charest

Cdn Club of Toronto (@CdnClubTO) on Twitter

De passage à Toronto · Jean Charest rend visite à Dalton McGuinty ...

Jean Charest dénonce Harper à Toronto