NOUVELLES

Au moins 25 policiers tués dans l'ouest de l'Irak

05/03/2012 05:19 EST | Actualisé 05/05/2012 05:12 EDT

BAGDAD - Au moins 25 policiers ont été tués dans l'ouest de l'Irak, lundi, par un groupe d'individus armés vêtus d'uniformes militaires, qui ont présenté des faux mandats d'arrêt et brandi le drapeau d'Al-Qaïda en Irak, selon les autorités.

Le groupe multiplie depuis quelque temps les attaques contre la police, considérée comme le maillon faible des forces de sécurité irakiennes.

L'opération semblait soigneusement préparée. La bande a commencé par attaquer un poste de contrôle de la banlieue d'Haditha vers 2h du matin, enlevant chez eux deux chefs de la police, pour finir par disparaître dans le désert. Au moins trois des agresseurs a été tué durant les diverses fusillades. Selon un lieutenant de police, le groupe circulait en convoi de 13 voitures.

«Nous pensons qu'Al-Qaïda ou des groupes liés (à l'organisation) sont derrière cela», a déclaré Mogammed Fathi, porte-parole du gouverneur de la province d'Anbar, où se trouve Haditha, à 220 kilomètres au nord-ouest de Bagdad. La ville d'environ 85 000 habitants est un ancien bastion de l'insurrection sunnite menée par le défunt Abou Moussab al-Zarkaoui, ex-chef d'Al-Qaïda en Irak.

PLUS:pc