NOUVELLES

125 000 étudiants touchés par la grève et d'autres actions à venir

05/03/2012 09:45 EST | Actualisé 05/05/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les étudiants ne baissent pas les bras dans leur lutte contre la hausse des droits de scolarité. Ils sont plus nombreux à boycotter leurs cours, cette semaine, et ils multiplieront les actions de sensibilisation.

Lundi, ils sont 125 000 à débrayer, a rapporté en entrevue Martine Desjardins, présidente de la Fédération étudiante universitaire du Québec.

Et 30 000 étudiants de l'Université Concordia pourraient bientôt se joindre au mouvement, a-t-elle affirmé, plusieurs assemblées générales devant y être tenues cette semaine.

De plus, les étudiants se rendront mardi devant les bureaux montréalais de la ministre de l'Éducation Line Beauchamp, dans l'est de Montréal, pour y déposer un argumentaire sur les effets des hausses des droits de scolarité.

Ils participeront également aux diverses manifestations du 8 mars pour la Journée internationale de la femme, jeudi, en mettant notamment l'accent sur les inégalités pour les femmes dans l'accès à l'enseignement supérieur.

Plusieurs actions «communautaires» sont également prévues dans les régions, notamment en Abitibi-Témiscamingue, pour se rapprocher de la population. Une manifestation dans cette région est aussi prévue le 16 mars.

Reste que le point culminant du mouvement de protestation sera la manifestation «nationale» du 22 mars, à laquelle plusieurs milliers d'étudiants sont attendus. Le budget du ministre des Finances Raymond Bachand devrait être dévoilé dans les jours qui suivent.

«C'est clair que pour nous, le budget est un moment crucial. Ceci étant dit, tant que la mesure n'est pas effective, c'est-à-dire à l'automne 2012, il y a toujours moyen de faire reculer ce gouvernement-là. Si M. Bachand s'entête encore à garder cette hausse des frais de scolarité dans son prochain budget, les manifestations et les mandats de grève vont se poursuivre», a prévenu Mme Desjardins.

À ceux qui n'avaient pas apprécié qu'un groupe de manifestants ferment le pont Jacques-Cartier reliant Montréal à la Rive-Sud durant quelques minutes, le 23 février, Mme Desjardins laisse entendre que de telles actions ne sont pas à l'ordre du jour.

«Non, ce qu'on annonce, ce sont plusieurs manifestations pacifiques et actions symboliques. Vraiment, pour nous, l'idée c'est de s'assurer que le tout se déroule dans un cadre sécuritaire, autant pour les manifestants que pour la population. On s'assure que lorsqu'on organise des manifestations, il y ait un système de sécurité et qu'on évite les débordements», a affirmé Mme Desjardins.

La hausse des droits de scolarité, annoncée dans le budget Bachand de 2011-2012, est de 325 $ par année pendant cinq ans à compter de l'automne prochain. Les droits passeront ainsi de 2168 $ en 2011-2012 à 2493 $ pour l'année scolaire 2012-2013, pour atteindre ultimement 3793 $ en 2016-2017.

Ainsi, la part des étudiants dans les revenus globaux des universités passera de 12,7 pour cent en 2008-2009 à 16,9 pour cent en 2016-2017, selon le budget Bachand de l'an dernier.

PLUS:pc