NOUVELLES

Une 7e société retire ses messages publicitaires de l'émission de Rush Limbaugh

04/03/2012 09:34 EST | Actualisé 04/05/2012 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Une entreprise de livraison de fleurs en ligne est devenue, dimanche, la septième société à retirer ses messages publicitaires de l'émission radiophonique du commentateur conservateur Rush Limbaugh, en riposte à ses controversés commentaires à l'endroit d'une étudiante en droit qui avait témoigné au sujet des politiques sur la contraception.

Par l'entremise de leur page Facebook, les responsables de ProFlowers ont confirmé qu'ils avaient suspendu leurs spots publicitaires parce que les commentaires de M. Limbaugh au sujet de Sandra Fluke, une étudiante âgée de 30 ans de l'Université Georgetown, «sont allés au-delà du discours politique, ont atteint le niveau de l'attaque personnelle et ne rejoignent pas les valeurs de l'entreprise».

Quicken Loans, un prêteur hypothécaire, Sleep Train et Sleep Number, des détaillants de matelats, Citrix Systems Inc, un concepteur de logiciel, Carbonite, un logiciel de sauvegarde en ligne, et LegalZoom, un service web de création de documents juridiques, avaient tous posé un geste semblable dans les heures précédentes.

Via son compte Twitter, ProFlowers a expliqué que les gazouillis que la société avait reçus au sujet des remarques de M. Limbaugh avaient influencé sa stratégie publicitaire.

M. Limbaugh a traité Mme Fluke de «traînée» et de «prostituée» la semaine dernière, à la suite de son témoignage devant des représentants démocrates au Congrès en appui aux politiques nationales en matière de santé. Ces politiques obligeraient les employeurs et autres organisations, incluant l'Université Georgetown, un établissement catholique jésuite situé dans la capitale américaine, à offrir une assurance-maladie de groupe couvrant les moyens de contraception pour les femmes.

L'animateur a présenté ses excuses à Mme Fluke, samedi, après avoir fait l'objet de critiques de la part de politiciens républicains et démocrates, et après que plusieurs commanditaires eurent retiré leurs messages publicitaires de son émission. Le réseau Clear Channel's Premiere Radio, qui diffuse l'émission de M. Limbaugh, a manifesté son appui envers l'animateur, l'un des plus écoutés au pays et dont le contrat s'étend jusqu'en 2016.

«Le débat sur la contraception soulève des opinions enflammées et de fortes émotions, que l'on soit favorable ou non», ont déclaré les responsables de Premiere Networks, dans une déclaration acheminée par courriel par la porte-parole Rachel Nelson.

«Nous respectons le droit de M. Limbaugh et de ceux qui sont en désaccord avec lui de donner leur opinion.»

Mme Nelson a refusé de préciser quelles sociétés, parmi celles ayant annoncé leur retrait, étaient les plus importantes en matière de taille, ni l'ampleur des sommes perdues en raison de ces retraits.

PLUS:pc