NOUVELLES

Québec annonce un investissement de 5,8 millions $ pour les aînés

04/03/2012 12:12 EST | Actualisé 04/05/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le gouvernement du Québec a annoncé dimanche à Montréal un investissement de 5,8 millions $ pour la réalisation de 73 projets destinés aux aînés de la province.

L'enveloppe permettra de réaliser 64 projets à portées locale et régionale, et neuf d'envergure nationale.

Selon la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, la majorité de ces projets visent à assurer l'autonomie et la sécurité des personnes âgées dans leur communauté.

«On veut briser l'isolement, enrayer la maltraitance, contrer l'âgisme et prévenir toutes les situations de vulnérabilité», a-t-elle résumé dimanche en entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne.

«On souhaite également favoriser la participation citoyenne et la création de liens intergénérationels, un aspect que je trouve personnellement très important.»

Parmi les organismes qui bénéficieront de ces fonds figurent notamment la Fondation surdité et communication de l'Institut Raymond-Dewar, qui lancera un programme de recherche sur l'impact de la déficience auditive sur les aînés, et le Centre des aînés de Côte-des-Neiges, qui mettra en place un projet pour faciliter l'intégration sociale des immigrants âgés.

Cette nouvelle survient au terme d'une semaine où la qualité des services dans les centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD) a été abondamment critiquée, ce qui a poussé la ministre déléguée aux Services sociaux, Dominique Vien, à annoncer jeudi l'embauche d'inspecteurs supplémentaires pour contrôler les soins prodigués dans ces établissements.

Interrogée sur le sujet, Marguerite Blais a soutenu qu'il fallait apporter les correctifs nécessaires lorsque l'on découvrait des problèmes, mais a tout de même tenu à nuancer les faits.

«Je sais que deux inspecteurs pour 468 CHSLD, c'est une image forte et frappante», a-t-elle concédé en faisant référence à la situation actuelle.

«Mais il faut savoir que ces inspecteurs sont appuyés par une équipe de 18 personnes et que des observateurs faisant partie du Conseil pour la protection des malades ainsi que des tables de concertation régionales des aînés font aussi des visites d'inspection, dont le nombre a d'ailleurs été augmenté après le dépôt du rapport de la Protectrice du citoyen.»

La ministre a aussi déploré que l'accent ne soit mis que sur les aspects négatifs.

«On regarde le côté sombre, mais on ne regarde jamais le côté ensoleillé. Il y a des établissements qui fonctionnent très bien», a-t-elle plaidé. «Il y a des gens qui font un travail extraordinaire, des familles qui visitent leurs aînés. Je pense que c'est important de le souligner.»

En plus des 5,8 millions $ annoncés dimanche, le gouvernement de Jean Charest s'apprête également à déposer une politique pour les aînés qui désirent rester dans leur maison le plus longtemps possible.

«L'objectif est de coordonner les actions des différents ministères afin de permettre aux gens qui veulent vieillir chez eux de le faire», a expliqué Mme Blais.

«On veut entre autres faire en sorte que les personnes âgées en moins bonne forme puissent obtenir des soins de santé à domicile. C'est ce qu'elles souhaitent et c'est ce que nous allons faire.»

PLUS:pc