NOUVELLES

Pour sa croissance, la Chine prône une hausse de la consommation intérieure

04/03/2012 11:35 EST | Actualisé 04/05/2012 05:12 EDT

PÉKIN, Chine - Le premier ministre de la Chine a demandé au peuple d'accroître la consommation intérieure afin d'assurer la croissance économique du pays pendant que les marchés étrangers demeuraient chancelants, et promis un meilleur soutien en matière de sécurité sociale, de main-d'oeuvre et de logements sociaux pour venir en aide à ceux laissés en plan par l'essor économique de la nation asiatique.

Lors du discours du Congrès national populaire, le premier ministre Wen Jiabao a annoncé que le gouvernement envisageait une croissance de 7,5 pour cent cette année — une cible inférieure aux objectifs précédents. Le gouvernement vise un rythme de croissance légèrement inférieur, au momen où il tente de rééquilibrer la deuxième plus importante économie au monde.

Dans son allocution, M. Wen a reconnu que l'économie chinoise faisait face à de nouveaux problèmes. Selon M. Wen, il y a une pression à la baisse sur la croissance économique, les prix demeurent élevés tandis que la réglementation du marché immobilier se trouve à une étape cruciale.

M. Wen a affirmé qu'une augmentation de la consommation intérieure était cruciale à l'avenir de la Chine. Il a promis une augmentation des dépenses en matière de soins de santé et de services sociaux, de façon à accroître le revenu personnel disponible des citoyens, et augmenter les salaires des travailleurs à moyen et à faible revenu.

M. Wen a ajouté que le gouvernement comptait appuyer des majorations aux chapitres des vacances payées et du crédit à la consommation, et qu'il tenterait d'offrir plus de solutions pour faciliter les achats et aider la population à dépenser davantage.

Selon le plan d'action, les subventions à l'agriculture feront aussi l'objet de hausses. Un peu moins que la moitié de la population chinoise de 1,3 milliard de personnes vivent dans des secteurs ruraux dépendants de l'agriculture. Les étudiants vivants dans ces régions bénéficieraient aussi d'un meilleur soutien en matière de frais de scolarité.

PLUS:pc