NOUVELLES

La NFL continue d'étudier le dossier du système de primes en Nouvelle-Orléans

04/03/2012 05:09 EST | Actualisé 04/05/2012 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - La NFL va continuer à étudier des jeux de la saison 2011 après avoir mis en lumière un système de primes aux blessures infligées à l'adversaire, qui était en vigueur chez les Saints de la Nouvelle-Orléans.

Le porte-parole de la ligue Greg Aiello a dit que la NFL va fouiller le dossier dans un souci d'assurer la sécurité des joueurs et l'intégrité des matches.

Plusieurs joueurs de la ligue ont dit que les Saints et leur coordonnateur défensif, Gregg Williams, n'étaient pas les seuls à avoir mis en place un tel système. Un ancien demi de sûreté des Redskins, Matt Bowen, a dit que Williams fonctionnait plus ou moins de la même façon lorsqu'il s'occupait de la défense à Washington.

Le plaqueur Ndamukong Suh, des Lions, avance que son équipe est au-dessus de tout soupçon.

«Nous ne le permettons pas, a t-il mentionné. Personnellement, et je connais mes coéquipiers, nous ne voulons blesser personne. Je ne voudrais jamais être la cible de quelque chose comme ça, alors pourquoi je le ferais à d'autres?»

Les Saints avaient une cagnotte allant jusqu'à 50 000 $ depuis trois saisons, a fait savoir la NFL. Des primes étaient versées pour infliger des blessures sortant un joueur du match, notamment. Faire perdre connaissance à l'adversaire donnait 1500 $, et les faire quitter en voiturette rapportait 1000 $. Les sommes étaient doublées ou triplées en matches éliminatoires.

La NFL a indiqué que les fruits de ses recherches ont été corroborés par plusieurs sources indépendantes, et que les montants en jeu ont atteint un sommet en 2009, la saison au terme de laquelle les Saints ont remporté le Super Bowl.

Tout paiement pour des performances spécifiques dans un match est en violation des règlements de la NFL. La ligue avertit les équipes à cet effet avant chaque saison.

La ligue dit qu'entre 22 et 27 joueurs défensifs étaient impliqués dans le programme administré par Williams, et que l'entraîneur-chef Sean Payton était au courant. Il n'y a pas encore eu de sanctions annoncées, mais elles pourraient inclure des suspensions, des amendes et le retrait de choix au repêchage.

PLUS:pc