NOUVELLES

Collision ferroviaire en Pologne: 16 morts et 58 blessés

04/03/2012 04:04 EST | Actualisé 03/05/2012 05:12 EDT

WARSAW, Poland - Au lendemain de la collision ferroviaire qui a fait samedi soir 16 morts et 58 blessés dans le sud de la Pologne, la justice a ouvert dimanche une enquête pour déterminer comment un train avait pu se retrouver sur la mauvaise voie.

Le Premier ministre Donald Tusk, qui s'est rendu sur le site de l'accident, tôt dimanche matin, a jugé qu'il était trop tôt pour déterminer la cause de l'accident. "C'est notre plus tragique catastrophe ferroviaire depuis de nombreuses, nombreuses années", a-t-il dit.

Plusieurs ressortissants étrangers, dont des Ukrainiens, des Espagnols et des Français se trouvaient parmi les passagers, mais aucun ne figure parmi les victimes décédées ou gravement blessées, selon le chef du gouvernement polonais.

Les deux trains, qui transportaient environ 350 personnes, roulaient en sens inverse sur la même voie lorsqu'ils se sont percutés de front vers 21h dans la petite ville de Szczekociny dans le sud de la Pologne.

L'un des trains se rendait de Przemysl, dans l'est du pays, à Varsovie, alors que l'autre, qui se trouvait sur la mauvaise voie, effectuait la liaison entre Varsovie et Cracovie, dans le sud. Des travaux de maintenance étaient effectués sur les voies à Szcezekociny avant l'accident, mais il est encore trop pour en déterminer les causes, selon des responsables polonais.

Le président Bronislaw Komorowski s'est rendu sur les lieux, déclarant qu'un deuil national serait décrété une fois les opérations de secours terminées.

C'est le plus grave accident de train en Pologne depuis 1990. Une collision ferroviaire avait alors fait 16 morts à Ursus dans la banlieue de Varsovie. L'accident le plus meurtrier, une collision entre une rame voyageurs et un train de marchandises près d'Otloczyn dans le nord de la Pologne, a fait 65 morts en 1980. AP

sb-ll/v0195

PLUS:pc