Huffpost Canada Quebec qc

Mikhail Grabovski tranche en troisième et les Leafs battent le Canadien 3-1

Publication: Mis à jour:
CANADIENS MAPLE LEAFS
Une autre défaite du Canadien de Montréal. (Photo Getty) | NHLI via Getty Images

MONTRÉAL - Tout partisan du Canadien qui se respecte le reconnaîtra volontiers: l'absence du club montréalais lors des prochaines séries de la LNH sera plus facile à accepter si les Maple Leafs de Toronto n'y participent pas non plus.

Les hommes de Randy Cunneyworth ont toutefois omis de contribuer à cet objectif plus ou moins noble, samedi, quand ils ont offert une autre prestation à intensité variable et subi un revers de 3-1 aux mains de la formation dirigée pour la première fois par Randy Carlyle.

Mikhail Grabovski, l'ancien espoir du Canadien, a fait la différence en troisième période en inscrivant alors ses 19e et 20e buts de la saison. Il s'agissait de ses premiers filets depuis le 31 janvier — soit l'espace de 15 matchs.

Erik Cole, qui a enfilé le seul but du Tricolore, son 23e cette saison, a fait remarquer qu'un changement d'entraîneur peut secouer une équipe de deux façons — positivement ou négativement.

«(Les Maple Leafs) ont fait certaines petites choses de différent», a noté Cole, en faisant allusion à l'entrée en scène de Carlyle, qui a suivi le congédiement de Ron Wilson, vendredi. «Mais pas tant que ça. Il ne fallait quand même pas s'attendre à ce qu'ils soient complètement déboussolés sur la patinoire. Ils ont fait pas mal ce à quoi nous nous attentions.»

«Ils luttent pour une place en séries et ils jouent avec l'énergie du désespoir», a dit Carey Price en parlant des Maple Leafs, qui ont stoppé à six leur série de défaites grâce à un barrage de 42 tirs dirigés vers le gardien du Tricolore. «Et les équipes qui se trouvent dans cette situation jouent du hockey de col bleu, en dirigeant notamment la rondelle au filet le plus souvent possible. Ils ont très bien fait à ce chapitre.»

«Il aurait fallu s'inspirer davantage de leur plan de match, qui ne différait pas tellement du nôtre d'ailleurs», a fait remarquer Cunneyworth. «Mais nous ne l'avons pas appliqué avec le même succès qu'eux. Il aurait fallu jouer davantage comme lors des trois dernières minutes du match, quand nous avons commencé à lancer souvent, et de partout.»

David Desharnais, avec une mention d'aide, a prolongé sa bonne séquence et permis au trio complété par Cole et Max Pacioretty de représenter — encore une fois — l'unité la plus dangereuse de l'équipe à l'attaque. Desharnais a sept points (3-4) à ses quatre derniers matchs, et 15 points (4-11) à ses 12 plus récentes rencontres.

Matt Frattin a égalé le score à 1-1 en deuxième période, en plus d'amasser une aide. Jonas Gustavsson, lui, a beaucoup sué devant la cage torontoise même s'il n'a été confronté qu'à 22 lancers.

Le CH a donc subi un sixième revers à ses sept dernières sorties, la seule exception à cette série étant la rocambolesque victoire de jeudi contre le Wild du Minnesota.

Le Canadien disputera trois matchs dans l'Ouest canadien au cours de la prochaine semaine, à commencer par celui de mardi contre les Flames à Calgary. L'attaquant Andreas Engqvist n'accompagnera vraisemblablement pas ses coéquipiers puisqu'il a été cédé aux Bulldogs de Hamilton après la rencontre.

Fait inusité — une première dans l'histoire du Centre Bell, en fait —, un partisan est tombé du balcon supérieur et a atterri sur un autre partisan, dans la section en-dessous, avant le match. Les deux personnes ont été hospitalisées mais n'auraient pas subi de blessures graves.

La même recette

La recette avait plutôt bien fonctionné jeudi face au Wild et le Canadien a choisi de s'en inspirer une nouvelle fois en première période, samedi: Desharnais et son trio ont sonné la charge aux points, et Brad Staubitz l'a fait aux poings — ce dernier prenant la relève de Ryan White.

Cole a marqué le seul but du premier engagement à 7:16 après que Pacioretty eut profité d'un flottement au sein de la défensive torontoise pour pousser la rondelle au filet depuis la ligne bleue, vers Desharnais. Ledit flottement a permis au disque de se retrouver de l'autre côté de la cage, où se trouvait le no 72.

Staubitz et Mike Brown se sont livré un furieux combat par la suite, après que le dur à cuire du CH eut mis Dion Phaneuf en échec.

Phaneuf s'est fâché en fin de période, quand il a poussé Lars Eller par derrière au moment où la sirène se faisait entendre. Il n'a pas apprécié quand René Bourque et Eller ont osé rouspéter. Eller, par ailleurs, portait un sac de glace au genou gauche après la rencontre.

La deuxième période a commencé dans le calme, un calme qui n'a été rompu qu'à 6:30. Frattin a surpris Price en lançant prestement un disque laissé libre lors d'une mise en jeu. Les joueurs de centre Grabovski et Eller s'étaient mutuellement neutralisés sur la séquence, et les Leafs ont réagi plus vite.

Une contre-attaque orchestrée par Desharnais et Pacioretty a provoqué un avantage numérique montréalais en fin d'engagement, mais le CH n'a pas été en mesure d'en profiter. L'imprécision chronique de P.K. Subban à la ligne bleue a alors notamment refait surface.

Les Leafs ont obtenu leur deuxième jeu de puissance de la soirée en milieu de troisième, quand Pacioretty a été puni pour un contact avec Gustavsson. Les Torontois n'ont guère menacé, comme lors de leur première tentative.

Les visiteurs se sont toutefois repris à 11:45. Le tir voilé de Grabovski, depuis le haut de l'enclave, a eu raison de Price. L'avance était méritée puisque les Leafs ont décoché 17 tirs au but au cours de l'engagement.

Grabovski a récidivé dans la dernière minute de jeu quand Frattin lui a refilé la rondelle dans l'enclave alors que le Béralusse était fin seul. Cole était alors au cachot.

Sur le web

Mikhail Grabovski Canadiens de Montréal - 2011-2012 Statistiques ...

The Spin

The Latest Mikhail Grabovski News | SportSpyder

Mikhail Grabovski vient hanter le Canadien

Les Maple Leafs ont pigé

Du hockey propre à Toronto