NOUVELLES

Index

03/03/2012 12:24 EST | Actualisé 02/05/2012 05:12 EDT

SAN FRANCISCO - Un prédicateur américain qui a dépensé des millions de dollars, l'an dernier, pour diffuser son message de destruction mondiale imminente, a, pour la première fois, admis que la prophétie apocalyptique était erronée.

Dans une lettre publiée jeudi sur le site Internet de sa paroisse indépendante, le nonagénaire Harold Camping a expliqué à sa congrégation qu'il ne possédait pas de preuves selon lesquelles la fin du monde se produirait bientôt, et qu'il n'était pas intéressé à envisager d'autres dates.

PLUS:pc