NOUVELLES

Alcool au volant: la campagne du parti Wildrose en Alberta irrite MADD

03/03/2012 11:45 EST | Actualisé 03/05/2012 05:12 EDT

EDMONTON - Une campagne qui utilise des sous-verres afin d'illustrer son opposition aux changements dans la loi albertaine sur la conduite avec facultés affaiblies a soulevé l'ire des Mères contre l'alcool au volant (Mothers Against Drunk Driving, MADD).

Dans un communiqué, l'organisme a indiqué que le parti provincial Wildrose laissait croire que la nouvelle loi visait les buveurs mondains.

La loi adoptée en 2011 cible plutôt les automobilistes dont le taux d'alcoolémie s'approche de la limite permise par le Code criminel — entre 0,05 et 0,08.

Wildrose distribue des sous-verres sur lesquels des slogans encouragent les Albertains à s'opposer à la loi. Il est inscrit que la loi n'atteint pas sa cible, qu'elle viole le libertés civiles et témoigne de la présence d'une «nounoucratie». La présidente nationale de MADD Canada, Denise Dubyk, a précisé que la campagne omettait de mentionner le fait que l'imposition de dures sanctions dès l'atteinte du taux d'alcoolémie de 0,05 fonctionnait bien.

Dans le communiqué, M. Dubyk a indiqué qu'il n'était «pas question de politique, mais plutôt de la sécurité du public». Elle a ajouté que «le parti Wildrose essayait de sensibiliser la population à ce qui se passe, mais qu'il ignorait complètement les bénéfices de ces sanctions en ce qui à trait à la réduction des accidents liés à la consommation d'alcool».

Sur les sous-verres, le chiffre ,05 est placé à l'intérieur d'un cercle rouge traversé par une ligne diagonale rouge. Il encourage les automobilistes à boire de manière responsable, mais demande aussi à ce que la loi soit annulée.

En vertu de la nouvelle loi, les automobilistes dont le taux d'alcoolémie se situe entre ,05 et ,08 n'écoperont pas d'accusations criminelles, mais verront leur permis de conduire révoqué pour une période de trois jours jusqu'à un mois, pour les récidivistes. Certains véhicules pourront également être saisis pour une période d'une semaine.

Une fois la loi en place, les automobilistes albertains qui afficheront un taux d'alcoolémie supérieur à,08 seront accusés au criminel et leur voiture sera saisie jusqu'à ce que leur procès soit réglé en cour.

Le parti Wildrose estime qu'une personne pourrait perdre son permis de conduire pour des mois, voire des années, jusqu'à ce que sa culpabilité ou son innocence soit proclamée.

MADD Canada a plutôt jugé que la campagne menée par Wildrose laissait croire que les automobilistes dont l'alcoolémie se situait sous ,08 ne présentaient pas des risques sur les routes. L'organisme a cité des recherches qui indiqueraient que les aptitudes à conduire diminuent dès ,05 et que le risque de faire un accident augmente dès que ce niveau d'alcoolémie est atteint.

PLUS:pc