NOUVELLES

Téléfilm Canada compte appuyer les longs métrages à petit budget

02/03/2012 10:33 EST | Actualisé 02/05/2012 05:12 EDT

TORONTO - Téléfilm Canada souhaite donner de gros sous aux petits projets.

L'agence fédérale a annoncé le lancement d'un programme pilote qui permettra aux cinéastes émergents d'obtenir jusqu'à 120 000 $ pour produire des longs métrages à «micro-budget».

Le fonds s'adresse aux projets dont le budget maximal est de 250 000 $ et qui sont conçus pour diverses plateformes.

Le programme a été annoncé vendredi par la directrice générale de Téléfilm Canada, Carolle Brabant, lors d'une allocution donnée à Prime Time in Ottawa, un événement réunissant l'industrie du cinéma, de la télévision, de la diffusion et des télécommunications.

Mme Brabant a annoncé un deuxième fonds visant à assurer un meilleur soutien aux cinéastes en plus de donner des reçus pour fins d'impôt aux entreprises et particuliers qui souhaitent appuyer le cinéma canadien.

Le documentariste Peter Raymont a indiqué que cette annonce reflète un souhait que plusieurs producteurs avaient depuis longtemps.

«Il y a beaucoup de gens au Canada qui se soucient de l'art, de la culture et du cinéma et qui aimeraient pouvoir donner leur appui et recevoir un reçu pour fins d'impôt», a indiqué Peter Raymont, qui a agi à titre de consultant de Téléfilm pour le projet.

Le cinéaste a toutefois des réserves et préférerait que les donateurs puissent investir leur argent dans un film en particulier plutôt que dans une sélection de titres de Téléfilm.

Selon lui, permettre les dons ciblés engendrerait un investissement privé plus important. Il a ainsi donné comme exemple sa propre expérience lors de la production d'un long métrage documentaire sur le peintre Tom Thomson. Des donateurs privés ont fourni près du tiers du budget de 1 million $ du film, intitulé «West Wind».

«Je crois que le succès que j'ai eu à recueillir du financement pour le film sur Tom Thomson est venu du fait que les gens aimaient (le peintre) et son art et qu'ils connaissaient mon travail et me faisaient confiance», a expliqué le cinéaste.

Il a par ailleurs dit craindre également que le financement public ne diminue si le secteur privé investit davantage dans le fonds, qui est appuyé par la Chambre de commerce du Canada.

À terme, Téléfilm Canada estime que le fonds — qui entre en vigueur immédiatement — pourrait être doté d'un budget annuel de 5 millions $.

Le programme de micro-budget s'adresse quant à lui aux jeunes réalisateurs et producteurs qui sont des cinéastes de courts métrages accomplis et qui sont sur le point de produire et de lancer leur premier long métrage.

Téléfilm prévoit appuyer entre huit et dix projets par année, pour une contribution allant de 100 000 $ à 120 000 $. Le budget annuel du programme sera de 1 million $.

PLUS:pc