NOUVELLES

Papiers White Birch a suspendu les négociations avec ses travailleurs

02/03/2012 03:42 EST | Actualisé 02/05/2012 05:12 EDT
CP

QUÉBEC - Papiers White Birch a suspendu les négociations intensives avec ses travailleurs de l'usine de Stadacona.

Le vice-président du Syndicat des communications, de l'énergie et du papier (SCEP), Renaud Gagné, s'est dit extrêmement déçu, vendredi. Selon lui, l'entreprise piétine alors que les employés ont fait leur part de sacrifices.

En janvier, les parties avaient repris les discussions, dans l'espoir de trouver une piste pour redémarrer les activités de la papetière. Le 9 décembre 2011, la fermeture du moulin avait jeté à la rue pas moins de 600 travailleurs.

Les négociations représentaient un espoir pour faire en sorte que 400 d'entre eux puissent retrouver un emploi.

Vendredi, le syndicat a dit avoir proposé de consentir 9 millions $ supplémentaires. Renaud Gagné a précisé que depuis le début des discussions, les travailleurs de l'usine Stadacona ont renoncé à 60 millions $ et 20 pour cent de réduction dans la masse salariale. En guise de réponse, l'employeur aurait redéposé une offre inchangée.

Le SCEP réclame que l'entreprise «accouche» de solutions et qu'elle précise ce qui lui faut pour éviter le naufrage.

Renaud Gagné estime que l'usine génère 225 millions $ de retombées économiques et mérite d'être sauvée, mais que pour ce faire, la direction doit faire preuve de transparence et préciser ses réels besoins.