NOUVELLES

Législatives en Iran: les conservateurs auraient remporté plusieurs sièges

02/03/2012 06:35 EST | Actualisé 02/05/2012 05:12 EDT

TÉHÉRAN, Iran - La soeur du président iranien Mahmoud Ahmadinejad a été défaite aux élections législatives qui avaient lieu vendredi en Iran, a annoncé l'agence semi-officielle Mehr samedi matin.

L'agence affirme que les résultats finaux des élections dans une petite ville du sud-est du pays montrent que Parvin Ahmadinejad, soeur cadette et proche alliée du président, a été battue par son rival conservateur.

Parvin Ahmadinejad était candidate à Garmsar, ville natale du président, située à environ 60 kilomètres au sud-est de Téhéran. Elle est actuellement membre du conseil municipal de Téhéran.

Les résultats préliminaires montrent que les rivaux conservateurs de M. Ahmadinejad ont été élus dans plusieurs autres circonscriptions. Le président pourrait donc devoir affronter un Parlement beaucoup plus belliqueux pendant les deux années qu'il lui reste à la présidence.

Parmi 60 élus, au moins 46 opposants conservateurs d'Ahmadinejad ont remporté des sièges au Parlement. Trois autres candidats d'allégeance libérale ont été élus. Les projections partageaient les 11 autres entre les partisans d'Ahmadinejad et les centristes.

Quelque 48 millions d'électeurs iraniens étaient appelés pour renouveler les 290 sièges du Parlement. La campagne a été marquée par la rivalité entre factions conservatrices opposant les partisans de l'ayatollah Ali Khamenei à ceux du président Mahmoud Ahmadinejad.

Il s'agissait du premier scrutin en Iran depuis la réélection contestée de Mahmoud Ahmadinejad en juin 2009, suivie par une vague de répression qui a écrasé l'opposition.

L'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la révolution islamique, avait appelé les électeurs à se rendre nombreux aux urnes, soulignant que voter était un droit mais aussi un devoir, en particulier en «cette période délicate pour la nation iranienne».

«Plus le taux de participation sera élevé, meilleur sera l'avenir, le prestige et la sécurité de notre pays», a dit l'ayatollah Khamenei après avoir voté à Téhéran vendredi matin.

Le président Ahmadinejad, habituellement disert devant la presse, a évité les journalistes en allant voter vendredi midi dans la capitale.

Selon l'agence semi-officielle Mehr, quelque 70 pour cent des plus de 48 millions d'électeurs admissibles ont pris part au scrutin.

En 2008 et 2004, la participation aux élections parlementaires avait été respectivement de 57 pour cent et 51 pour cent.

PLUS:pc