NOUVELLES

Le TSX clôture en baisse, tiré vers le bas par les matières premières

02/03/2012 04:39 EST | Actualisé 02/05/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse vendredi, les investisseurs ayant préféré retirer leurs billes pour profiter des gains réalisés depuis le début de l'année, tandis que les chiffres sur la croissance économique du quatrième trimestre étaient conformes aux attentes des observateurs.

L'indice composé S&P/TSX a cédé 79,64 points pour terminer la journée à 12 643,82 points, le recul des prix des matières premières comme le pétrole et les métaux ayant nui aux titres de ces secteurs. La Bourse de croissance TSXV a perdu 9,53 points à 1678,9 points.

L'indice de référence du parquet torontois a retraité de 0,6 pour cent sur l'ensemble de la semaine, mais il affiche toujours une croissance de 13 pour cent par rapport aux creux d'octobre et de 5,75 pour cent depuis le début de l'année. Cela est essentiellement attribuable aux meilleures données économiques aux États-Unis et en Chine, ainsi qu'au regain de confiance vis-à-vis de la gestion de la crise des dettes en Europe.

«Les marchés semblent effectivement 'surachetés'», a observé Phillip Petursson, directeur des valeurs institutionelles chez Gestion d'actifs Manuvie, ajoutant que les investisseurs pourrait s'attendre à un recul d'entre quatre et neuf pour cent.

«Nous pourrions être en train d'entrer dans une période de consolidation ou, un peu, dans une phase de contraction ou de correction, mais rien de plus de ce qui est considéré comme une activité normale pour le marché. C'est le temps de prendre une pause, de réévaluer, de se repositionner et de regarder vers l'avenir.»

Le dollar canadien s'est déprécié de 0,28 cent US à 101,15 cents US après que Statistique Canada eut indiqué que l'économie avait crû au rythme annualisé de 1,8 pour cent au quatrième trimestre. Le produit intérieur brut a progressé de 0,4 pour cent en décembre.

Le huard a souffert du recul des prix des matières premières, qui a fait grimper la valeur du billet vert américain. Un dollar américain vigoureux fait habituellement reculer les cours des matières premières, puisqu'elles sont elles-même évaluées en dollar américain, ce qui les rend plus dispendieuses pour les détenteurs d'autres devises.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a glissé de 2,73 points à 12 977,57 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a reculé de 12,78 points à 2976,19 points et que l'indice élargi S&P 500 a rendu 4,46 points à 1369,63 points.

Le secteur aurifère du TSX a chuté d'environ 1,7 pour cent, le prix du lingot d'or ayant reculé de 12,40 $ US à 1709,80 $ US l'once à New York. Le cours du lingot a perdu des plumes cette semaine, les investisseurs se montrant de plus en plus convaincu que la Réserve fédérale des États-Unis ne se lancera pas dans une nouvelle ronde de mesures d'assouplissement quantitatives — qui consistent pour la banque centrale à imprimer de l'argent pour acheter des obligations.

L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a effacé 40 cents à 46,87 $, tandis que celle de Kinross Gold (TSX:K) a chuté de 34 cents à 10,78 $.

Le secteur des métaux de base a lâché 1,46 pour cent, le cours du cuivre ayant lui-même cédé 3 cents US à 3,90 $ US la livre à New York. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a décliné 1,04 $ à 38,52 $, tandis que celui de HudBay Minerals (TSX:HBM) a retraité de 23 cents à 11,67 $.

Le cours du pétrole brut a cédé 2,14 $ US à 106,70 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le secteur torontois de l'énergie s'est contracté de 1,36 pour cent, l'action de Cenovus Energy (TSX:CVE) ayant rendu 66 cents à 38,29 $, tandis que celle de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a échappé 1,08 $ à 36,33 $.

La hausse des coûts du pétrole inquiète les investisseurs depuis quelques semaines. Le baril de pétrole se transigeait aux environs des 98 $ US à la fin janvier, mais il s'est mis à grimper de façon marquée avec les tensions au sujet du programme nucléaire iranien et de leur possible répercussion sur le commerce de l'or noir. Des analystes estiment qu'une hausse soutenue du prix du pétrole pourrait nuire à la fragile reprise économique.

Le secteur de la finance a aussi nui au TSX, surtout en raison des fortes pertes des titres des assureurs. L'action de la Financière Manuvie (TSX:MFC) a perdu 19 cents à 12,45 $ tandis que celle de la Financière Sun Life (TSX:SLF) a effacé 23 cents à 21,94 $.

PLUS:pc