NOUVELLES

La journaliste Édith Bouvier, blessée en Syrie, est de retour en France

02/03/2012 06:21 EST | Actualisé 02/05/2012 05:12 EDT

VILLACOUBLAY, France - La journaliste française Édith Bouvier, blessée en Syrie, est arrivée en France vendredi après-midi avec son collègue William Daniels à bord d'un avion médical parti du Liban.

La correspondante du «Figaro», blessée le 22 février lors d'un bombardement sur le quartier Baba Amr à Homs, est sortie de l'avion sur une civière, alors que le photographe William Daniels semblait en bonne forme.

Le président Nicolas Sarkozy, venu les accueillir à l'aéroport militaire de Villacoublay, a affirmé que «les autorités syriennes auront à rendre des comptes devant les juridictions pénales internationales».

«Les crimes qu'ils ont commis ne resteront pas impunis», a-t-il déclaré sur le tarmac de l'aéroport.

Peu après son arrivée, William Daniels a déclaré que les habitants de Baba Amr les avaient traités «comme des rois».

«Ils ont tout fait pour qu'Édith soit soignée. On était dans une des maisons les plus protégées. Les gens sont des héros qui sont massacrés. Le monde entier le sait et voilà, il ne se passe rien. C'est un désastre», a-t-il affirmé devant la presse.

Jeudi, Édith Bouvier et William Daniels ont été évacués vers le Liban voisin, où la journaliste a été hospitalisée dans un hôpital de Beyrouth dans la nuit, avant de partir vendredi pour la France avec son collègue à bord d'un avion médical.

Nicolas Sarkozy a remercié les autorités libanaises et a salué «le courage de tous les démocrates syriens qui ont accompagné Édith Bouvier et William Daniels jusqu'à la frontière libanaise». Il a également salué «la disponibilité des autorités russes qui étaient prêtes à nous aider lorsque (...) nous avons fait appel à elles».

PLUS:pc