NOUVELLES

Le TSX grimpe, confiant de voir de nouvelles mesures de relance aux États-Unis

02/03/2012 10:19 EST | Actualisé 02/05/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé la séance de mercredi sur un gain, encouragée par la hausse des cours des matières premières et les espoirs de voir la Réserve fédérale des États-Unis annoncer de nouvelles mesures de relance économique.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 51,53 points pour terminer à 12 350,16 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a grimpé de 16,8 points à 1621,67 points.

Le dollar canadien s'est quant à lui apprécié de 0,24 cent US à 100,18 cents US, après avoir clôturé mardi sous le niveau de la parité avec le billet vert américain pour la première fois depuis le 10 février.

Les marchés new-yorkais ont aussi mis fin à la journée en territoire positif après que la firme ADP eut indiqué mercredi que le secteur privé américain avait créé 216 000 emplois en février, ce qui est assez conforme aux attentes des économistes. Le gouvernement américain doit dévoiler vendredi ses données sur la population active pour le mois dernier.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 78,18 points à 12 837,33 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a gagné 25,37 points à 2935,69 points et que l'indice élargi S&P 500 a grimpé de 9,27 points à 1352,63 points.

En outre, certains experts ont indiqué s'attendre à de nouvelles mesures de relance de la part de la Fed, ce qui a contribué à la croissance des marchés. Selon le Wall Street Journal, la banque centrale étudierait la possibilité d'avoir recours à un nouveau type de mesure d'assouplissement quantitatif qui pourrait avoir pour effet de stimuler l'économie sans toutefois accélérer l'inflation.

Les marchés d'actions se sont aussi montrés encouragés par la progression du taux de participation des créanciers privés de la Grèce à un important échange de titres obligataires. Le pays semblait ainsi se rapprocher d'un sauvetage financier qui lui éviterait de sombrer dans le chaos financier et de raviver la crise européenne des dettes.

À quelque 24 heures de la date limite pour accepter l'opération, des investisseurs détenant environ la moitié de la dette privée de la Grèce s'étaient engagés publiquement à participer à l'échange obligataire qui leur occasionnerait des pertes mais leur éviterait probablement d'en contracter d'encore plus importantes si Athènes en venait à se retrouver en défaillance.

Sur le TSX, le secteur de l'énergie a pris 0,9 pour cent, le cours du pétrole brut ayant avancé de 1,46 $ US à 106,16 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Il avait perdu la veille 2 $ US. L'action de Suncor Énergie (TSX:SU) a gagné 40 cents à 33,72 $, tandis que celle de Talisman Energy (TSX:TLM) s'est adjugée 26 cents à 13,25 $.

Les titres miniers ont avancé pendant que les prix des métaux et du lingot d'or récupéraient une partie des pertes de mardi.

Le secteur des métaux de base a pris 0,52 pour cent, le cours du cuivre s'étant apprécié de 3 cents US à 3,77 $ US la livre à New York. Le groupe des métaux a largement souffert de la chute du titre de First Quantum Minerals (TSX:FM), qui a cédé 46 cents à 20,14 $, après que la société eut dévoilé mardi après la fermeture des marchés un bénéfice jugé décevant.

Ailleurs dans ce secteur, l'action de Lundin Mining (TSX:LUN) a gagné 17 cents à 4,68 $, tandis que celle de HudBay Minerals (TSX:HBM) s'est emparé de 28 cents à 11,19 $.

Les actions du secteur aurifère ont progressé d'environ 0,2 pour cent dans l'ensemble, le cours du lingot ayant pris 11,80 $ US à 1683,90 $ US l'once. L'action de Kinross Gold (TSX:K) s'est améliorée de 11 cents à 10,67 $.

Le secteur de la finance a perdu 0,28 pour cent. Dans ce groupe, l'action de la Banque Laurentienne (TSX:LB) a échappé 31 cents à 44,74 $ après que l'institution eut fait état d'un bénéfice du premier trimestre en baisse de 16 pour cent. L'action de la Banque Royale (TSX:RY) a par ailleurs laissé 36 cents à 55,79 $.

PLUS:pc