NOUVELLES

Wade devra affronter Macky Sall au second tour

01/03/2012 06:32 EST | Actualisé 01/05/2012 05:12 EDT

Les résultats de la présidentielle au Sénégal, publiés tard mercredi soir, ont infligé un camouflet retentissant au président sortant Abdoulaye Wade, qui se disait certain d'être réélu dès le premier tour: en ballotage, il devra affronter son ancien protégé Macky Sall lors d'un second tour en mars.

Selon ces chiffres encore provisoires, le "Vieux", dont la décision de briguer, au mépris des règles constitutionnelle, un troisième mandat à l'âge de 85 ans, a provoqué la fureur de nombre de Sénégalais, obtient 34,82% des suffrages, contre 26,57% à celui qui fut son Premier ministre et était son directeur de campagne lors du dernier scrutin avant de tomber en disgrâce.

Ces résultats sont une défaite douloureuse pour Wade, qui devait selon les observateurs l'emporter dès le première tour s'il voulait se maintenir au pouvoir, profitant du fait que l'opposition, incapable de s'unir derrière un seul homme, s'y présentait dispersée, avec 13 candidats. A

Mais cette dispersion n'aura pas réussi à servir un président devenu de plus en plus impopulaire, pour lequel le second tour, dont la date n'a pas encore été fixée, s'annonce encore plus ardu. AP

nc/v

PLUS:pc