NOUVELLES

Prise d'otages en Grèce: le forcené se rend après un siège de 12 heures

01/03/2012 09:25 EST | Actualisé 01/05/2012 05:12 EDT

THESSALONIQUE, Grèce - Un ancien employé d'une usine du nord de la Grèce qui avait pris deux personnes en otages s'est rendu après un siège de près de 12 heures, tôt vendredi matin, a annoncé la police.

L'homme avait précédemment blessé trois personnes.

Selon la police, les deux otages n'ont pas été blessés et le forcené a été arrêté sans incident.

L'homme a été identifié comme étant Dimitrios Manikas, 52 ans, un ancien employé d'une usine de plastique de la ville de Komotini congédié il y a six mois.

Dimitrios Manikas est entré dans l'usine jeudi après-midi armé d'un fusil de chasse, tirant sur le président de l'entreprise et sur un employé bulgare. Les deux blessés ont été hospitalisés mais on ne craint pas pour leur vie. Un policier a également été blessé par balle à une main.

La police a commencé à négocier avec le forcené environ trois heures après le début de la prise d'otages. Selon la police, à un certain moment, l'homme a demandé qu'on lui apporte ses médicaments antidépresseurs, ce qui a été fait. À partir de ce moment, les négociations ont progressé rapidement et l'homme s'est rendu après avoir jeté son arme.

PLUS:pc