NOUVELLES

LHJMQ: Gilles Courteau prévoit discuter des bagarres dans le hockey junior

01/03/2012 05:37 EST | Actualisé 01/05/2012 05:12 EDT

BOUCHERVILLE, Qc - Les trois principales ligues de hockey junior ont entrepris le processus visant à réduire le nombre de bagarres, a indiqué le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) Gilles Courteau par voie de communiqué jeudi.

Courteau a précisé que la LHJMQ, la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL) et la Ligue de hockey de l'Ouest (WHL) avaient discuté des bagarres durant le Championnat mondial de hockey junior en janvier, et a ajouté que d'autres pourparlers étaient prévus.

Le commissaire de la LHJMQ a réagi à l'article publié dans le quotidien New York Times cette semaine à propos des études de Hockey Canada et Hockey USA visant à éliminer, ou du moins à réduire, le nombre de bagarres dans ce sport. La manchette titrait «Le hockey junior à l'aube d'une révolution: Tenter d'éliminer les bagarres».

Les deux organismes nationaux ont discuté de l'élimination des bagarres dans les ligues mineures et dans d'autres ligues non-professionnelles.

«Mais il est important de faire une distinction entre le hockey mineur et celui de la LHJMQ et de la LCH quand on parle de l’abolition des bagarres, a souligné Courteau. Nous en discutons depuis quelques années et nous procédons constamment à la révision de notre réglementation à l’égard des bagarres et de leurs conséquences pour être en mesure de continuer à offrir un environnement sécuritaire à nos joueurs.»

Dave Branch, le président de la Ligue canadienne de hockey (LCH), un groupe qui chapeaute la LHJMQ, l'OHL et la WHL, a été cité dans l'article déclarant que les ligues étudiaient présentement les moyens à adopter pour enrayer les bagarres.

Courteau a indiqué que des rencontres sur cet enjeu étaient prévues avec Branch, qui est également le commissaire de l'OHL, le représentant de la WHL Ron Robson, ainsi que le président de Hockey Canada Bob Nicholson.

PLUS:pc