NOUVELLES

La CPI délivre un mandat d'arrêt contre le ministre soudanais de la Défense

01/03/2012 12:30 EST | Actualisé 01/05/2012 05:12 EDT

LA HAYE, Pays-Bas - La Cour pénale internationale (CPI) a délivré un mandat d'arrêt contre le ministre soudanais de la Défense, troisième haut dignitaire du régime de Khartoum à être recherché par le tribunal de La Haye pour son implication présumée dans des atrocités commises au Darfour.

La CPI a annoncé jeudi qu'elle voulait faire arrêter Abdelrahim Mohamed Hussein pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre. Il est soupçonné de meurtre, de persécution, de viol et de torture.

Le procureur Luis Moreno-Ocampo avait demandé aux juges de la CPI de délivrer ce mandat d'arrêt en décembre dernier, affirmant qu'Abdelrahim Mohamed Hussein fait partie de «ceux qui portent la plus grande responsabilité criminelle» dans les atrocités commises au Darfour entre août 2003 et mars 2004.

Le Soudan ne reconnaît pas la CPI et refuse de livrer les suspects recherchés, parmi lesquels figure le président Omar el-Béchir, accusé de génocide au Darfour.

Selon les estimations des Nations unies, quelque 300 000 personnes sont mortes et 2,7 millions d'autres ont été déplacées depuis le début du conflit au Darfour, en 2003.

PLUS:pc