NOUVELLES

Hugo Chavez affirme qu'il se porte bien et qu'il a déjà recommencé à travailler

01/03/2012 06:48 EST | Actualisé 01/05/2012 05:12 EDT

CARACAS, Venezuela - Le président vénézuélien Hugo Chavez a fait sa première intervention télévisée depuis son opération à Cuba, jeudi, affirmant qu'il se portait bien et qu'il se rétablissait rapidement.

Dans une conversation téléphonique de cinq minutes diffusée à la télévision nationale, Hugo Chavez a affirmé qu'il était actif, qu'il mangeait bien et qu'il s'était déjà remis au travail, quelques jours seulement après avoir subi une opération pour faire retirer une masse probablement cancéreuse.

«Je vais bien. Depuis mardi, je marche et je me déplace dans les couloirs. J'ai une bonne alimentation», affirme le président vénézuélien. «En ce moment, je me prépare pour ma marche de la mi-journée et plus tard, je mangerai de la soupe à la citrouille.»

«Je me suis levé tôt, à six heures du matin, et je marchais comme un bon vieux soldat. J'ai signé des papiers il y a quelques temps», ajoute-il dans sa conversation avec un responsable vénézuélien qui participait à un événement dans l'État de Zulia, dans l'ouest du Venezuela. «Nous sommes ici dans une bataille, et je serai avec vous physiquement le plus tôt possible.»

Hugo Chavez, âgé de 57 ans, se trouve à Cuba depuis vendredi dernier, où il a été opéré pour faire retirer une masse située au même endroit où il s'est fait opérer l'an dernier pour une tumeur cancéreuse. Il n'a pas dit si sa nouvelle lésion était maligne, mais le bureau de la présidence a indiqué cette semaine qu'il n'y avait pas eu de complications lors de l'opération.

Les autorités vénézuéliennes ont affirmé que l'opération avait été un succès et ont exhorté les Vénézuéliens à ne pas prêter foi aux allégations selon lesquelles le cancer du président se serait aggravé ou qu'il aurait souffert d'une hémorragie interne.

La nature et l'emplacement exact du cancer de M. Chavez n'ont pas été précisés.

Isis Ochoa, ministre des Communes et de la Protection sociale, a déclaré mercredi à la télévision que le gouvernement était totalement ouvert sur l'état de santé d'Hugo Chavez et que toute apparence de circonspection s'expliquait par des raisons de sécurité.

«Ce sont des informations risquées du point de vue de la sécurité d'un leader (face aux) spéculations de ses ennemis», a dit Mme Ochoa. «Dès que nous avons des informations à donner, nous le faisons avec une grande responsabilité, avec un grand sérieux et par les canaux de communication habituels.»

La voix d'Hugo Chavez n'avait pas été entendue directement depuis son arrivée à Cuba, vendredi soir. Son compte Twitter a recommencé à poster des messages mercredi, après être resté silencieux depuis le 22 février.

En Bolivie, le président Evo Morales, un proche allié du président vénézuélien, a déclaré jeudi qu'il avait parlé avec la fille de M. Chavez et avec son ministre des Affaires étrangères, qui ont tous deux rapporté qu'il se portait bien et qu'il rentrerait bientôt au Venezuela.

La nuit précédente, des partisans de M. Morales ont organisé une cérémonie spirituelle près de La Paz pour demander à la Pachamama, la Terre mère, un prompt rétablissement pour le président vénézuélien.

PLUS:pc