InterBox a enfin conclu l'entente: Bute affrontera Froch le 26 mai en Angleterre

Lucian Bute Carl Froch Combat

Première Publication: 1/03/2012 13:10 Mis à jour: 2/03/2012 11:00

MONTRÉAL - Lucian Bute et InterBox ont fait des concessions importantes à court terme dans le but d'en arriver à une entente avec le clan de Carl Froch et d'affronter le boxeur britannique à Nottingham, le 26 mai prochain. Mais c'était dans le but d'y gagner à long terme.

C'est ainsi que le champion du monde IBF chez les super-moyens a accepté de se battre à l'étranger et d'encaisser une bourse significativement moins importante que d'habitude afin de respecter deux promesses faites à ses partisans: premièrement, qu'il allait finir par se battre contre les meilleurs boxeurs de sa division; et deuxièmement, qu'il peut avoir du succès en livrant des combats ailleurs qu'au Québec.

«Il a fallu concéder le fait que le combat aura lieu là-bas», a reconnu le président d'InterBox Jean Bédard, jeudi en conférence téléphonique, quelques heures après l'annonce de l'entente survenue avec Matchroom Sport, le promoteur de Froch. «Mais au bout du compte, c'est ce que Lucian veut. Son objectif premier, c'est d'être reconnu le meilleur chez les 168 livres. Et en même temps, si les partisans peuvent être comblés, tant mieux.

«Lucian aurait pu décider de rester tranquille et d'attendre Andre Ward à l'automne, ainsi qu'une grosse bourse et la télé américaine, mais il veut se battre, a précisé Bédard. Il vient d'avoir 32 ans, il est prêt à relever ce genre de défi et les amateurs sont prêts pour un tel combat. Je peux vous dire qu'il ne le fait pas pour l'argent, il le fait vraiment pour ses partisans.

«Carl Froch voulait vraiment se battre chez lui, a par ailleurs expliqué Bédard. Ç'aurait été difficile pour nous, quand on a regardé les différents scénarios, d'envisager un combat à Montréal. Ça fait deux ans et demi que Froch se bat à l'étranger, ses partisans s'attendent à ce qu'il boxe chez lui. Et nous, on est rendu là. Lucian se fait reprocher de ne pas boxer à l'étranger...

«Lucian en est rendu là, il ne veut plus perdre son temps. Il veut affronter les gros noms, il a dit qu'en 2012 il veut affronter les meilleurs chez les 168 livres. Malheureusement, Andre Ward ne veut pas boxer contre nous en ce moment, alors Carl Froch était l'adversaire idéal.

«(Froch) a démontré qu'il est extrêmement courageux. Il a accepté d'affronter Lucian, bien que ce soit chez lui, chose que Ward n'a pas voulu faire, et que Mikkel Kessler a voulu éviter également.

«Ce combat-là est important pour Lucian et pour InterBox parce qu'il va nous amener ailleurs.»

Et cet «ailleurs», c'est Andre Ward.

Bédard s'est dit d'avis qu'une «bonne performance» de Bute contre Froch mènerait à un combat contre Ward avant la fin de l'année 2012. Bédard a rappelé que Ward refuse d'affronter le Montréalais d'origine roumaine parce que Bute n'a jamais affronté, à ses yeux, un boxeur de «niveau A».

Cette justification ne tiendrait plus si Bute (30-0-0, 24 K.-O.) battait Froch (28-2-0, 20 K.-O.) puisque ce dernier s'est rendu jusqu'en finale du tournoi Super Six, où il s'est incliné devant Ward.

«Si passer par Carl Froch, c'est la clé pour se rendre jusqu'à Andre Ward, on va le faire. S'il faut aller en Angleterre, on va le faire», a lancé Bédard.

«Je pense que Ward va être disponible la prochaine fois — si tout va bien, tout dépendant de la façon dont le combat du 26 mai se déroule, a avancé le promoteur québécois. On pense que Ward souhaitait avoir un combat moins exigeant que Lucian immédiatement après le tournoi Super Six, et c'est pourquoi on n'a pas eu beaucoup de nouvelles de lui. Mais tout le monde s'entend pour dire que c'est un combat qui doit avoir lieu éventuellement. C'est donc la priorité pour la prochaine année.»

Bédard a indiqué, sans donner plus de détails, qu'une revanche contre Froch était également possible, tout dépendant de l'allure que prendra le combat du 26 mai.

Le président d'InterBox a par ailleurs fait savoir que le jeune boxeur de Québec Pier-Olivier Côté participerait fort probablement au gala en sol anglais.

Bédard a expliqué qu'il avait reçu la permission de Showtime de disputer ce combat en dehors des cadres de l'entente qu'a le réseau américain avec Bute. Il s'est toutefois dit confiant d'en arriver à une entente quelconque avec un autre réseau américain pour ce combat, qui sera diffusé par la chaîne britannique Sky.

«Aucun travail n'a été fait en ce sens pour le moment, mais je suis convaincu que lorsqu'on va commencer à parler de ce combat, il y a de l'intérêt qui va se créer et que quelqu'un va embarquer», a affirmé Bédard.

SUIVRE LE Québec

Publié par Jean-Philippe Cipriani  |