Huffpost Canada Quebec qc

Le vote au NPD débute jeudi et les jeux seraient faits avant la convention

Publication: Mis à jour:
MULCAIR
Thomas Mulcair est candidat à la tête du NPD. (PC) | CP

OTTAWA - La longue course à la direction du Nouveau Parti démocratique (NPD) entre officiellement dans son dernier droit jeudi après-midi, alors que les membres peuvent commencer à enregistrer leur bulletin de vote.

La vaste majorité des 128 351 membres admissibles devraient se prévaloir de leur droit de vote par courrier ou en ligne avant la convention du parti qui se tiendra le 24 mars à Toronto.

Ceux qui prendront part à la convention — les instances attendent environ 3000 membres — pourront voter sur place. D'autres pourront choisir de suivre l'événement en ligne et enregistrer leur vote de manière électronique, d'un tour à l'autre, en temps réel.

Mais la plupart voteront à l'avance en inscrivant sur leur bulletin leur premier, deuxième, troisième choix et les subséquents.

Le fait que la majeure partie des néodémocrates auront fait leurs choix bien avant le 24 mars réduit considérablement le suspense lié à la convention.

Les candidats tirant de l'arrière qui sont contraints de se retirer pourront encore passer dans le secteur d'un rival sur le plancher de la convention. Toutefois, la plupart de leurs partisans auront décidé depuis longtemps quelle direction prendra leur vote et ne seront pas influencés par les stratégies le jour de la convention.

Afin d'avoir une certaine influence sur leurs partisans, les candidats loin derrière les meneurs devraient se retirer et soutenir un rival avant que le gros du vote anticipé ait eu lieu.

Cela peut expliquer le moment choisi par Robert Chisholm, qui a dit mercredi soutenir le député de Montréal Thomas Mulcair. L'ancien leader néodémocrate de la Nouvelle-Écosse s'était retiré de la course avant Noël, soulignant son incapacité à parler français. Robert Chisholm avait dit la semaine dernière douter qu'un appui de sa part à l'un des candidats puisse peser lourd dans la décision de ses anciens partisans.

Le député du nord du Québec Roméo Saganash s'est aussi retiré, mais n'a pas encore soutenu l'un de ses anciens rivaux. Néanmoins, le responsable de sa campagne et certains autres leaders autochtones qui soutenaient M. Saganash ont récemment donné leur appui au député d'Ottawa-Centre Paul Dewar.

Les autres candidats cherchant à succéder au regretté Jack Layton incluent l'ancien président du parti Brian Topp, la Torontoise Peggy Nash, le député de la Colombie-Britannique Nathan Cullen, la députée du Manitoba Niki Ashton et le pharmacien de la Nouvelle-Écosse Martin Singh.