NOUVELLES

Scandale d'écoutes téléphoniques: James Murdoch démission de News International

29/02/2012 03:50 EST | Actualisé 30/04/2012 05:12 EDT

LONDRES - James Murdoch, le dirigeant au coeur du scandale des écoutes téléphoniques au sein des journaux britanniques de son père, démissionne de son poste de président exécutif de News International, la filiale des journaux du groupe News Corporation, a annoncé mercredi la société.

Le plus jeune fils du magnat de la presse de 80 ans Rupert Murdoch, a délaissé ses fonctions chez News International pour se consacrer à l'expansion des activités télévisées. James Murdoch demeurera chef de l'exploitation adjoint de News Corp, a-t-il précisé.

L'homme de 39 ans, qui était considéré comme le successeur de son père, s'est retrouvé sur la sellette en raison d'allégations sur son possible rôle dans le scandale des écoutes téléphoniques.

L'affaire avait entraîné la fermeture du tabloïd News of the World, publié depuis 168 ans, et l'arrestation de plus d'une dizaine de ses journalistes. Des hauts dirigeants de News International ont démissionné, mais Rupert Murdoch avait affirmé au lendemain du scandale qu'il soutenait entièrement son fils.

James Murdoch s'est défendu d'avoir été au courant de tout indice laissant croire que des écoutes téléphoniques avaient cours au News of the World, des propos contredits par plusieurs de ses anciens collègues.

L'homme a été appelé à témoigner devant les parlementaires britanniques sur sa connaissance de l'ampleur de ces écoutes. Mais son témoignage a souvent été remis en question, au fur et à mesure que de nouveaux détails émanaient d'une enquête sur l'éthique des médias britanniques et de trois enquêtes policières distinctes.

Dans un communiqué, James Murdoch a remercié le dévouement de ses collègues qui travaillent «sans relâche pour informer le public».

PLUS:pc