NOUVELLES

L'homme interpellé au Caire ne serait pas le responsable d'Al-Qaïda recherché par les Etats-Unis

29/02/2012 08:21 EST | Actualisé 30/04/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont déclaré mercredi que l'Egyptien arrêté mercredi au Caire n'était pas le haut responsable d'Al-Qaïda.

Deux responsables américains ont évoqué une erreur d'identité au sujet de Mohammed Ibrahim Makkawi, pris pour le haut responsable de l'organisation terroriste Al-Qaïda, connu comme Saïf al-Adel, qui avait interpellé à son arrivée à l'aéroport du Caire, en provenance du Pakistan.

S'exprimant devant les journalistes présents à l'aéroport, Makkawi avait assuré ne pas être Al-Adel et ne plus avoir de liens avec Al-Qaïda depuis 1989.

Le FBI a indiqué qu'il cherchait à clarifier la situation. "Nous savons qu'un individu a été emprisonné et le gouvernement américain fait tout son possible pour tenter de vérifier l'identité de cette personne", a déclaré William Carter, un porte-parole du FBI.

Les Etats-Unis affirment que Mohammed Ibrahim Makkawi est le vrai nom de Saïf al-Adel, un pseudonyme qui signifie "glaive de la justice". Mais d'anciens membres d'Al-Qaïda qui connaissent les deux hommes assurent que ce sont deux personnes différentes, et que les Etats-Unis font une erreur d'identification.

Saïf al-Adel, un citoyen égyptien, a été mis en examen par la justice américaine pour son implication dans les attentats du 7 août 1998 contre les ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya, qui avaient fait 224 morts.

Après l'intervention internationale en Afghanistan à la suite des attentats du 11-Septembre 2001, il a fui en Iran où il serait en résidence surveillée, mais avec la possibilité de voyager. AP

ljg/v343

PLUS:pc