NOUVELLES

Le nombre de mosquées est en forte hausse aux États-Unis

29/02/2012 07:39 EST | Actualisé 30/04/2012 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Le nombre de mosquées aux États-Unis a considérablement augmenté au cours de la dernière décennie, malgré les manifestations opposées aux lieux de culte musulmans après les attentats du 11 septembre 2001, révèle une nouvelle étude.

Les chercheurs qui ont procédé au décompte ont recensé un total de 2106 centres islamiques aux États-Unis, comparativement à 1209 en 2000 et à 962 en 1994. Environ le quart des mosquées ont été construites entre 2000 et 2011, au moment où la communauté musulmane faisait face à la suspicion des autorités et du public américain.

En 2010, les manifestations contre un centre islamique près de Ground Zero, à New York, ont provoqué un débat national sur l'islam, l'extrémisme et les libertés religieuses aux États-Unis. Les manifestations contre les mosquées se sont étendues au Tennessee, à la Californie et à d'autres États.

Le rapport rendu public mercredi, intitulé «Les mosquées américaines en 2011», s'appuie sur des listes d'envoi, des sites internet et des entrevues menées avec des leaders de la communauté musulmane. Le document présente un intérêt particulier dans la mesure où il existe encore peu d'études sur les lieux de culte musulmans aux États-Unis.

La grande majorité des mosquées sont situées dans les villes, mais le nombre de mosquées situées dans les banlieues est passé de 16 pour cent en 2000 à 28 pour cent en 2011. Le nord-est des États-Unis comptait autrefois le plus grand nombre de mosquées, mais elles sont désormais concentrées dans le sud et l'ouest du pays.

La ville de New York est la région où l'on compte le plus grand nombre de mosquées, soit 257. La Californie arrive deuxième avec 246 mosquées, suivie du Texas avec 166 mosquées. La Floride arrive quatrième avec 118 mosquées.

L'étude montre par ailleurs que la composition ethnique des fidèles des mosquées est pratiquement inchangée depuis 2000. Les Sud-Asiatiques représentent environ le tiers des fidèles, tandis que les Arabes et les Africains représentent chacun le quart des fidèles. Les chercheurs ont constaté une lègère augmentation des fidèles originaires d'Afrique de l'Ouest et de Somalie.

Le nombre de musulmans aux États-Unis n'est pas connu avec précision puisque le recensement américain ne pose pas de questions sur la religion. Mais selon un sondage Pew mené l'an dernier, la communauté musulmane des États-Unis compterait 2,75 millions de personnes, soit près de un pour cent de la population américaine.

PLUS:pc