NOUVELLES

La ville de Saint-Pétersbourg veut interdire la «propagande» homosexuelle

29/02/2012 08:08 EST | Actualisé 30/04/2012 05:12 EDT

SAINT-PÉTERSBOURG, Russie - La législature de la deuxième plus grande ville de Russie a adopté un projet de loi qui interdit la promotion de l'homosexualité auprès des mineurs, une initiative décriée par les militants des droits des homosexuels.

Le projet de loi, adopté mercredi à Saint-Pétersbourg, prévoit des amendes pouvant aller jusqu'à 500 000 roubles (plus de 17 000 $) pour la diffusion de «propagande homosexuelle», et jusqu'à 1 million de roubles (34 000 $) pour la diffusion de matériel faisant la promotion de la pédophilie.

Le projet de loi donne des directives vagues pour déterminer ce qui constitue de la propagande.

Igor Kochetkov, un militant homosexuel de Saint-Pétersbourg, a affirmé que le projet de loi contenait «des éléments de l'idéologie néo-nazie» et suivait «la logique de tout régime totalitaire».

Le maire de la ville dispose de 10 jours pour décider s'il promulgue le projet de loi.

Les relations homosexuelles entre adultes ont été décriminalisées dans la Russie post-soviétique, mais l'homophobie y reste répandue.

PLUS:pc