NOUVELLES

C-B: une autre ville vote contre le projet Enbridge de Northern Gateway

29/02/2012 03:32 EST | Actualisé 30/04/2012 05:12 EDT

SMITHERS, C.-B. - Une municipalité du nord-ouest de la Colombie-Britannique s'est jointe à deux autres villes et une municipalité régionale pour rejeter le projet d'oléoduc Northern Gateway.

Les conseillers municipaux de Smithers, une petite ville de 6000 habitants, ont voté mardi soir contre le projet de la société Enbridge (TSX-ENB). L'entreprise veut extraire le brut de l'Alberta et le transporter à travers la Colombie-Britannique jusqu'à Kitimat, d'où il serait transféré dans des super-pétroliers en direction de l'Asie.

Les municipalités de Smithers, Terrace, Prince Rupert, ainsi que la municipalité régionale de Skeena-Queen Charlotte craignent les répercussions d'un possible déversement de pétrole si l'oléoduc s'abîmait, ou si les navires s'échouaient dans les eaux agitées de la côte nord.

Le conseil municipal de Prince Rupert s'est prononcé contre l'important projet lundi soir, emboîtant le pas à celui de Terrace, qui s'était opposé à Northern Gateway deux semaines plus tôt.

Voyant cela, le conseiller municipal Phil Brienesse, de Smithers, a alors soumis à nouveau une motion pour s'objecter au projet, alors que le débat sur la question avait été repoussé le mois dernier. M. Brienesse a soutenu que le résultat du vote de mardi soir unissait ensemble le nord de la province, prouvant du même coup une détermination commune de toute la région contre le projet d'Enbridge.

La prise de position du conseil municipal de Smithers survient alors que la Commission d'examen conjoint du projet Northern Gateway tient une deuxième journée d'audiences à Old Massett, sur la pointe nord de Haida Gwaii.

PLUS:pc