NOUVELLES

Blake Geoffrion vivra un autre moment fort à ses débuts à Montréal avec le CH

29/02/2012 05:13 EST | Actualisé 30/04/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le retour du Canadien à domicile, jeudi, va marquer les débuts à Montréal dans l'uniforme tricolore d'une quatrième génération de Geoffrion, Blake — l'arrière-petit-fils d'Howie Morenz, petit-fils de Bernard Geoffrion et fils de Danny Geoffrion.

«Ça va être moins stressant de jouer au Centre Bell puisque j'y ai joué dans l'uniforme des Bulldogs de Hamilton, la semaine dernière, a avancé Blake. C'était impressionnant et j'ai eu des frissons dans le dos en voyant suspendues au plafond les bannières des numéros retirés de mon arrière-grand-père (Morenz) et de mon grand-père (Bernard Geoffrion). Je n'ai pas connu un bon match.

«Ça devrait mieux se passer, après avoir disputé un premier match avec le Canadien à l'étranger. Mais ce sera un moment très particulier, avec la présence de mes parents dans les gradins.»

Geoffrion, un ailier âé de 24 ans obtenu dans l'échange de Hal Gill avec les Predators de Nashville, porte un lourd héritage familial. Mais ça ne l'a pas empêché de choisir le numéro 57 afin d'honorer la mémoire de «Papi» Bernard (no 5) et de Morenz (no 7).

«C'est un honneur de porter le nom de Geoffrion, et c'est énormément de pression. Mais je ne m'en impose pas davantage. Je suis le joueur que je suis. Et je veux simplement aider l'équipe à connaître du succès.»

Blake était âgé d'à peine 18 ans quand il a assisté à l'émouvante cérémonie de retrait du numéro de son grand-père au Centre Bell, le 11 mars 2006, la journée même du décès de Bernard Geoffrion.

«'Papi' me manque énormément. C'était tout un personnage. Il aimait être le centre d'attention partout où il se trouvait. Avant de venir à Montréal en 2006, je ne réalisais pas tout ce qu'il représentait pour les partisans du Canadien. Tous les témoignages que j'avais reçus m'avaient profondément touché.

«Quand je lève les yeux au Centre Bell et que je vois sa bannière au plafond, ce sont tous les bons souvenirs que nous avons eus ensemble qui me reviennent en tête.»

Les retrouvailles, déjà!

La visite du Wild du Minnesota va permettre à Brad Staubitz de renouer rapidement avec ses anciens coéquipiers. Il était un membre du Wild jusqu'à ce que le Canadien le réclame au 'ballottage', lundi.

«C'est une drôle de coïncidence. En regardant le calendrier, lundi, j'ai vu que j'affronterais le Wild dès cette semaine. Je m'entendais bien avec pas mal tous les gars, je n'ai pas trop de comptes à régler. On verra comment le match va se dérouler», a-t-il mentionné.

Le CH sera de nouveau privé des attaquants Travis Moen et Mathieu Darche, blessés. Carey Price sera devant le filet.

Le Canadien a eu congé d'entraînement, mercredi, au retour d'un infructueux périple de trois matchs. Les joueurs avaient été conviés au Centre Bell pour une mise à jour de la photo d'équipe. On peut présumer qu'ils n'étaient pas très souriants.

Sur la première photo d'équipe, prise avant les Fêtes, plusieurs ont quitté. Uniquement que sur la rangée du bas, Gill, Perry Pearn (ancien adjoint de Jacques Martin) et Martin lui-même ne sont plus dans les parages. Le capitaine Brian Gionta et le défenseur Andrei Markov sont à l'écart du jeu, blessés.

Markov a de nouveau patiné, mercredi, en compagnie de quelques joueurs. Il n'a rien laissé filtrer quant à un éventuel retour au jeu avant la fin de la saison. La prochaine étape dans son cas, c'est l'obtention du feu vert pour s'entraîner avec contacts avec le groupe.

PLUS:pc